fbpx
Coupe du Monde

Hochfilzen – Le bilan : entre domination norvégienne et disette allemande

L’étape d’Hochfilzen s’est conclue hier après une nouvelle démonstration norvégienne. Toujours bien représentée, la France continue de jouer aux avant-postes. Difficile pour l’équipe d’Allemagne qui ne gagne toujours pas.

La Norvège impose son rythme

Nous les avions quitté chez leurs voisins suédois le week-end dernier sur trois victoires. Les scandinaves n’étaient cependant pas rassasiés ! Tout commence par une deuxième place de la jeune prometteuse Ingrid Tandrevold sur le sprint. Un Johannes Boe tout en gestion signe la première victoire norvégienne de la semaine sur le sprint. Inspirées par la victoire de leur compatriote, les filles du relais en font autant le lendemain sur le relais. Johannes Boe, encore et toujours lui, remporte facilement la poursuite et signe déjà sa troisième victoire de la saison ! Souvent trop pénalisée par son tir, Tiril Eckhoff s’offre, à la faveur d’un 20/20, sa première victoire de l’hiver sur la poursuite. Sa grande copine Ingrid Tandrevold l’accompagne sur le podium en prenant la troisième place.

Les 2 grandes copines après leur podium. © IBU

On finit ce week-end haut en couleur pour la Norvège par la démonstration de force du patron du relais norvégien. Johannes Boe, une fois de plus, atomise Benedikt Doll dans une dernière boucle de folie pour permettre à son pays de signer une cinquième victoire de suite.

Johannes Boe porté en triomphe par ses collègues de relais. © IBU

Une dernière victoire qui porte le total du pays des fjords à huit, pour quatorze courses disputées. L’air autrichien semble bien réussir aux biathlètes norvégiens.

L’Allemagne frustrée

L’équipe d’Outre-Rhin n’y arrive décidément pas en ce début de saison. Deux petits podiums à se mettre sous la dent pour nos amis allemands. Et ce n’est pas ce week-end chez leurs voisins autrichiens qui va les remettre dans le droit chemin. Alors que la victoire semblait enfin leur tendre les bras lors du relais masculin, la fusée Johannes Boe s’est mise en route pour les en priver.

Le sprint dames restera une des images marquantes de ce début de saison raté pour les allemands. À la lecture de la feuille de résultats, il faudra descendre loin dans le tableau pour trouver trace d’une représentante allemande. Denise Herrmann pénalisée à 3 reprises s’échoue à une triste 41ème position. Beaucoup trop loin pour un pays dans lequel l’attente autour de ses biathlètes est énorme chaque saison. Les poursuites ne seront guère mieux, Benedikt Doll 11ème et Vanessa Hinz 12ème, finissent meilleurs allemands. La perdition d’ensemble semble plus conséquente chez les femmes que chez les hommes, en démontre la 12ème place pour leur relais féminin.

Les bleus toujours costauds

Arrivé en tant que leader du général après sa victoire sur l’individuel d’Ostersund, Martin Fourcade a rapidement dû abandonner sa tunique jaune après deux dixième positions ce week-end. Il est désormais cinquième du général et accuse 49 points de retard sur Johannes Boe. Le catalan voudra sûrement régler la mire dès cette semaine devant son public au Grand Bornand.

Après le magnifique quadruplé sur l’individuel d’Ostersund, les bleus étaient logiquement attendus à Hochfilzen. Alors certes il n’y a pas eu de victoire française ce week-end, mais ils ont une fois de plus répondu présents, et avec la manière ! À commencer par Simon Desthieux, deuxième sur le sprint à quelques secondes de Johannes Boe. Mais aussi la troisième position pour le relais avec une composition inédite sans ses deux leaders. Sans oublier la poursuite avec le tout premier podium en carrière du jeune grenoblois Émilien Jacquelin et quatre autres français dans le top 10. Autre grande première lors de ce week-end autrichien, celle de Fabien Claude qui monte pour la première fois de sa carrière sur la boîte en Coupe du Monde. Antonin Guigonnat, en retrait depuis le début de l’hiver, commence à revenir sur le devant de la scène. On l’attend performant ce week-end au Grand Bornand. Au final on retrouve cinq tricolores dans les onze premiers du classement général, synonyme d’un groupe fort et qui vit bien.

Le grenoblois franchit la ligne d’arrivée en 3ème position. © IBU

50/50 pour les bleues

Chez les filles on tourne sur courant alternatif. Après être passées en partie à côté du sprint, avec comme meilleur résultat une dixième place d’Anaïs Bescond et du relais dames en terminant à la septième position, les bleues ont bien réagi sur la poursuite. Célia Aymonier réalise une belle remontée en passant de la quarantième à la dixième place avec un joli 19/20 au tir. Trois autres françaises se hisseront dans le top 15, Julia Simon treizième, Anaïs Bescond sixième et Justine Braisaz quatrième. Les deux moins expérimentées du groupe A, Caroline Colombo et Chloé Chevalier, continuent quant à elles d’engranger de l’expérience.

Retour au premier plan pour la Russie

Deuxième du général la saison passée, Aleksandr Loginov retrouve sa place après un week-end de course intéressant. Troisième sur le sprint et deuxième de la poursuite, le russe réalise à deux reprises le plein face aux cibles. Son collègue Matvey Eliseev, lui aussi en forme cette année, termine quatrième du sprint et onzième sur la poursuite. Le pays des tsars accroche une sixième place sur le relais masculin.

Aleksandr Loginov et Matvey Eliseev avant la cérémonie des fleurs. © IBU

Côté féminin Svetlana Mironova signe son tout premier podium en carrière en terminant troisième du sprint avec une faute au tir. Seulement cinq balles de pioche auront été nécessaires à l’équipe féminine de relais pour terminer deuxième après avoir fait la course en tête jusqu’au dernier tir.

De gauche à droite : Kristina Reztsova, Larisa Kuklina, Svetlana Mironova et Ekaterina Yurlova-Percht © IBU

La perf’ du week-end pour les relais Canadiens

On ne les attendait sûrement pas aussi haut dans le classement, et les relais canadiens ont réussi à nous surprendre ce week-end. Le pays à la feuille d’érable se classe quatrième du relais hommes et cinquième du relais dames. Chapeau !

De gauche à droite : Megan Bankes, Nadia Moser, Emma Lunder et Sarah Beaudry © IBU
De gauche à droite : Christian Gow, Aidan Millar, Scott Gow et Jules Burnotte © IBU

L’image du week-end

Benedikt Doll impuissant face au retour tonitruant de Johannes Boe.

© IBU

Le chiffre du week-end : 20

20 ans, c’est le temps qu’ont dû attendre les australiens avant de pouvoir revoir une des leurs concourir en Coupe du Monde. Au départ du sprint avec le dossard 57, Jillian Wei-Lin Colebourn ira tourner à trois reprises sur l’anneau de pénalité et terminera cette course en 101ème position, malheureusement pas suffisant pour prendre part à la poursuite. Retrouvez ci-dessous l’interview, en anglais, de la biathlète venue d’Australie.

Un point sur les classements

Moins en vue ce week-end malgré sa victoire sur le sprint, Dorothea Wierer (188 pts) continue d’engranger des points ô combien importants pour la garde de son trône. Derrière elle, on retrouve Ingrid Tandrevold (161 pts), deux fois sur le podium, la norvégienne grimpe au classement. Elle aussi sur le podium de la poursuite et cinquième du sprint, Hanna Oeberg (155 pts) capitalise pour la suite de la saison.

Après avoir pris le dossard jaune le week-end dernier, Martin Fourcade le rend au vainqueur du général de la saison passée, Johannes Boe (211 pts). Fort de deux bons résultats, le russe Aleksandr Loginov (177 pts) se hisse à la deuxième place du classement. Solide week-end de la part du nouveau numéro 1 français, Simon Desthieux (175 pts) en profite pour monter sur la dernière marche du podium.

Place au Grand Bornand

Semaine de courses autrichienne terminée, maintenant place à l’étape française de la saison. Attendus en nombre pour cette dernier arrêt de l’année 2019, les spectateurs français sauront répondre une fois de plus présent pour soutenir l’équipe tricolore.

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric Mathieu

Aymeric Mathieu

Rédacteur Biathlon Live

Commenter