fbpx
Championnats du Monde

Pokljuka – Anaïs Chevalier : “Les jambes n’étaient pas là”

Malgré un tir plus que correct (18/20), Anaïs Chevalier-Bouchet n’a pris que la 27e place de l’individuel du jour. L’Iséroise a souffert sur le tracé slovène.

Propos recueillis par la Chaîne l’Équipe :

“Aujourd’hui, j’étais un peu à plat. Je trouve que l’enchainement est très dur, il est dur pour tout le monde. Hier je n’ai fait que dormir et du coup mon corps est un peu fatigué, ma tête aussi. C’est dommage parce que je n’ai pas profité de mes médailles. C’est vrai qu’aujourd’hui les jambes n’étaient pas du tout du tout là. Et dès le début, je l’ai senti assez rapidement. J’ai fait le minimum sur le pas de tir, j’ai vraiment essayé de me tenir à ça, parce qu’on m’a dit que ça ne tirait pas très bien. Mais bon, clairement, ce n’est pas une très bonne course.”

“Je suis peut-être un peu déshydratée parce que c’était la folie ce week-end et de toute façon ça se joue à des détails, on le sait. Sur des Championnats du Monde, l’enchainement est tellement dur. Aujourd’hui il me manque certainement quelque chose, peut-être un jour de repos ou plus (rire).”

“C’est vrai que c’est un 15 kilomètres, la plus longue distance que l’on fait et avec seulement un jour entre le week-end. C’est pareil pour tout le monde, mais ça se joue à des petits détails et aujourd’hui il m’en a manqué, c’est sûr.”

27e à l’arrivée, Anaïs Chevalier-Bouchet n’a que le 44e temps de ski à 2 minute 14 de Tiril Eckhoff.

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter