fbpx
Championnats du Monde

Pokljuka – Marketa Davidova couronnée, les Bleues passent à côté

Le premier sacre mondial de Marketa Davidova, Hanna Oeberg et Ingrid Tandrevold médaillées, un petit globe partagé, déception pour les Bleus,… retour sur cette course.

Marketa Davidova devant les spécialistes

La course parfaite au meilleur des moments ! Alors qu’elle n’avait jamais réalisé un sans-faute depuis le début de l’hiver, Marketa Davidova va blanchir ses vingt cibles ce mardi, avec au bout, le plus beau des métaux.

Douzième du général avant cette course, la Tchèque n’était pas forcément attendue sur cette exercice où la faute coûte cher (une minute). Et pourtant, c’est bien elle qui s’impose devant toutes les spécialistes. À 24 ans et deux ans après son premier succès sur le circuit, Marketa Davidova se couvre d’or mondial. Très rapide sur la piste (2e temps derrière Tiril Eckhoff), elle devance de 28 secondes Hanna Oeberg et de plus d’une minute Ingrid Tandrevold.

Crédit photo : Kevin Voigt

Marketa Davidova offre à la République Tchèque une première médaille sur ces Mondiaux de Pokljuka.

Parfaite réaction d’Hanna Oeberg

Avant cet individuel, la Suédoise avait fait part de son inquiétude. 10e du sprint et 13e de la poursuite, Hanna Oeberg n’affichait pas la forme des grands jours depuis le début de ces Championnats du Monde. Mais sur un format qu’elle affectionne, elle va parfaitement rebondir. Championne olympique en titre et championne du monde en 2019, elle sera une nouvelle fois au rendez-vous !

Crédit photo : Kevin Voigt

À 26 secondes de Tiril Eckhoff sur les skis, Hanna Oeberg n’est pas passée loin de signer la course parfaite derrière la carabine. Une seule faute sur son troisième tir. Suffisant pour être sur le podium, mais trop pour décrocher un nouveau sacre mondial. Première provisoire à l’arrivée, elle se fera finalement griller la politesse quelques minutes plus tard par Marketa Davidova.

Une sacrée performance tout de même de la Suédoise qui profite des courses en deçà de Marte Olsbu Roeiseland (20e) et Tiril Eckhoff (23e) pour se repositionner au général. Elle occupe à présent la 2e place à 26 points de la reine du début de ces Mondiaux.

Ingrid Tandrevold retrouve le sourire

Si Tiril Eckhoff doit être déçue de sa performance, elle sera certainement satisfaite et heureuse de retrouver sa grande copine Ingrid Tandrevold sur le podium.

Dans l’ombre de ses deux coéquipières en tête du général, Ingrid Tandrevold a décidé de sortir du bois aujourd’hui. Avec un très beau 19/20, la Norvégienne décroche le bronze, son deuxième podium de l’hiver. Irrégulière derrière la carabine mais toujours dans les meilleurs temps de ski, elle a réussi aujourd’hui à assembler les deux pour remporter au bout de cet individuel, une deuxième récompense mondiale individuelle.

Crédit photo : Kevin Voigt

Un peu déçue de sa première partie de saison, Ingrid Tandrevold va donc retrouver le sourire avec cette belle médaille de bronze.

Du cristal pour Lisa Theresa Hauser et Dorothea Wierer

Parfaite après ses trois premiers tirs, Lisa Theresa Hauser commettra deux fautes fatales sur ses cinq dernières balles. Deux minutes de pénalité pour l’une des favorites du jour qui finalement échouera au pied du podium. Certainement déçue, l’Autrichienne pourra se consoler avec le petit globe de la spécialité. Son premier globe de cristal qu’elle partage avec Dorothea Wierer. Neuvième aujourd’hui avec deux erreurs, l’Italienne n’a pu défendre son titre acquis l’an dernier chez elle. Elle pourra tout de même se satisfaire de ce petit globe. Sa 6e récompense de cristal.

Déception pour les Françaises

Le compteur reste bloqué à cinq médailles pour l’équipe de France sur ces Championnats du Monde. En difficulté sur le pas de tir, les filles de Jean-Paul Giachino ont rapidement dit adieu à une belle performance. Seule Française dans le top 20, Anaïs Bescond termine 18e (18/20). Moins en jambes que sur le début de la quinzaine, Anaïs Chevalier-Bouchet prend la 27e place avec le même score face aux cibles. Course à oublier pour les biathlètes des Saisies. Médaillée de bronze sur l’individuel en 2019, Justine Braisaz-Bouchet chute au 63e rang (14/20). Alors que Julia Simon, handicapée par sept erreurs, n’a même pas terminé la course.

Svetlana Mironova 5e et Franziska Preuss 7e. La Russie et l’Allemagne n’ont toujours pas débloqué leur compteur de médailles sur ces Championnats du Monde.

Replay de la course
Résultats complets :
C73A_v1

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter