fbpx
Divers

Simon Fourcade: “Martin a prouvé qu’il était bien humain.”

Le nouvel entraîneur de l’équipe de France juniors est revenu à l’occasion du MFNF sur sa nouvelle vie hors des pistes de biathlon et sur son rôle lors du Nordic Festival d’Annecy. Il a également donné son point de vue sur le coup de moins bien de son frère l’hiver dernier.

Qu’as-tu fait le soir de ta dernière course?
Pas grand chose ! Bien sûr, nous avons organisé une petite fête à Oslo, car ma dernière apparition en Coupe du Monde a eu lieu à Holmenkollen. Et ma dernière course a eu lieu à Méribel lors des championnats de France. Après ça, je suis rentré chez moi et j’ai profité de ma petite famille. Dès le lendemain, j’ai eu une réunion avec la fédération au cours de laquelle nous avons discuté de mon nouveau rôle. Maintenant, je travaille comme entraîneur de l’équipe France juniors.

Simon porté en héros à Holmenkollen. © IBU

Pour certains athlètes, le lendemain d’une fin de carrière est psychologiquement difficile. Comment te sentais-tu ?
J’ai eu beaucoup de pensées et de souvenirs sur ma carrière. J’ai pensé aux gens que j’aimais dans ce sport et qui m’ont aidé à devenir meilleur. A vrai dire, je n’avais pas beaucoup de temps pour de telles pensées. Parce que le lendemain, je savais déjà ce que serait mon futur. Auparavant, j’avais peur de ne pas pouvoir trouver un travail qui me motive autant que dans le sport. Quand tu as de la motivation, tu peux tout faire.

Est-ce facile de s’adapter à cette nouvelle vie ?
Oui bien sûr, et j’ai encore beaucoup à apprendre. Et vite. C’est un monde complètement différent. Lorsque vous travaillez en tant qu’entraîneur, vous ne devez plus penser à vous, mais aux autres. Mais beaucoup de gens de la fédération m’aident. Je fais de mon mieux.

Quelle a été la réaction de Martin quand tu lui as dit que tu mettais un terme à carrière ?
Je pense qu’il était un peu contrarié car nous étions tout le temps ensemble. D’autre part, il était heureux que je trouve quelque chose de nouveau pour moi. Il a compris que mon niveau la saison dernière n’était pas aussi bon qu’avant. La saison a été dure pour moi. Je ne pouvais plus jouer la gagne, la forme et la motivation étaient loin d’être au top. Cela m’a contrarié. Martin a donc compris que c’était le bon moment pour mettre fin à ma carrière.

Comment s’est passé le Martin Fourcade Nordic Festival pour toi ? Quel était ton rôle?
J’ai trouvé un sponsor majeur pour le festival. Martin voulait également qu’une personne s’occupe des athlètes. Et j’ai commencé à faire ça. Je réservais les chambres d’hôtel, les billets d’avion, je rencontrais les biathlètes. Il y avait également beaucoup de choses à faire le jour de la course. J’ai essayé de faire de mon mieux. Mon rôle consistait à prendre soin des participants. Il était important de s’assurer que les athlètes allaient bien.

Simon joue les maîtres d’hôtel à Annecy.

Tu as appelé beaucoup d’athlètes, mais certains ont-ils refusé de participer ?
Bien sûr. Nous voulions que les meilleurs participent et nous avons essayé d’inviter beaucoup d’athlètes de haut niveau. Mais à cette période, tout le monde se prépare pour la saison à venir. Il était tout simplement impossible que tout le monde vienne à Annecy. Par exemple, nous avons appelé Johannes Klaebo. Son équipe et lui sont en ce moment en stage en France, à la frontière franco-espagnole, où Martin et moi sommes nés. Par conséquent, il ne pouvait pas venir. Nous avons aussi appelé de nombreux athlètes de l’équipe nationale suédoise. Mais également la fondeuse russe Natalia Nepryaeva, mais elle aussi n’était pas en mesure de combiner sa préparation avec le festival. Nous comprenions tous. Naturellement, la saison d’hiver est une priorité pour les athlètes.

Quel était le rôle de Martin dans ce festival ?
C’était le patron. Il a décidé ce que nous devions faire, il a donné la direction dans laquelle nous devions aller. Martin fait partie de ceux qui ont une bonne vision du sport et du spectacle.

As-tu dû le restreindre dans l’organisation ? Personne ne lui a dit de mieux se préparer pour la prochaine saison ?
Il y a une autre personne qui l’a fait pour moi. L’organisation du festival lui a vraiment pris beaucoup de temps. Et lorsque vous êtes engagé dans un festival, et en plus dans sa préparation, vous n’avez pas beaucoup de temps pour la famille. Après deux mois de préparation pour le festival, sa femme lui a dit qu’il devrait arrêter. Seulement, je pense qu’elle voulait dire “tu dois prendre soin de ta famille” et non pas “tu dois plus te focaliser sur ta prochaine saison.

Si on revient sur sa dernière saison. Comprends-tu la raison pour laquelle il s’est avéré moins bon que les années passées ?
Il peut y avoir plusieurs raisons. Vous ne pouvez pas résumer une mauvaise saison avec une seule raison. Ça pourrait venir de l’entraînement physique, car nous avons changé d’entraîneur la saison passée. Martin a également fait beaucoup de choses en dehors du sport. Peut-être n’était-il pas prêt et concentré à 100% sur la saison. Voyons voir l’hiver à venir s’il peut corriger ses erreurs.

Martin terminera l’hiver à la 12e place du général. © AFP

Qu’as-tu ressenti en voyant Martin dans le dur ?
Bien sûr j’étais contrarié. Mais il a prouvé qu’il était bien humain. Parfois, Martin ressemble à une machine. Cependant, c’est avec cette saison difficile qu’il est devenu évident qu’il n’était qu’un humain.

*Interview réalisée par Михаил Кузнецов

Crédit Photo : Getty Images

Auteur

Romain LB

Romain LB

Créateur du groupe Facebook Martin Fourcade Live et co-fondateur de Biathlon Live

1 Commentaire

  • Bonjour
    Et merci pour cette interview.
    Simon
    Je te souhaite une pleine réussite dans ton nouveau rôle.
    Il est important de transmettre son savoir et sa passion à la jeunesse montante

    Avec mon épouse nous avons eu la chance de te rencontrer et de discuter avec toi à plusieurs reprises sur différentes courses dans les 2 Savoie
    Et aussi nous sommes venus voir ce superbe festival qui s’est Déroulé à 400 m de chez nous

    C’etait Une belle réussite

    Mon épouse m’a fait remarqué que le samedi on te voyait partout
    Tu as du faire un sacré marathon ce jour là

    Concernant le festival Martin Fourcade

    J’ai juste une toute petite remarque
    Je trouve que les médias n’ont pas suffisamment parler et présente les épreuves de sprint

    Encore une fois
    merci pour ta disponibilité
    Bravo pour ta très belle carrière
    Et bonne chance pour la suite en espérant que nous aurons encore la chance de te rencontrer

    FredD

Commenter