Divers

Le Journal de Bord d’Océane Michelon – Chapitre 2 : “Très excitée à l’idée de vivre cette nouvelle expérience”

Tout au long de cet hiver, Océane Michelon, membre de l’équipe de France relève, prend la plume dans les colonnes de Biathlon Live pour nous dévoiler les coulisses de sa saison. Dans ce second chapitre, la Savoyarde revient sur son premier mois de compétition réussi sur l’IBU Cup, lui ouvrant pour la première fois les portes de la coupe du monde en ce début d’année.

Un début de saison réussi et riche en enseignements

“Cette première partie de saison a été très satisfaisante. Je suis vraiment contente de voir que la forme à ski est là et que les cibles basculent dans le bon sens. Ces trois semaines ont été riches en émotions. L’objectif principal était de prendre du plaisir et de faire du « beau biathlon » comme on dit, et c’est plutôt réussi. Les premières courses avec le Summer Tour et les sélections de Bessans m’avaient permis de prendre des points de repère intéressants. Mais si nous progressons de notre côté, les autres aussi. Je ne savais pas réellement à quoi m’attendre et j’ai été agréablement surprise de pouvoir jouer devant, c’est encourageant. Il y a eu beaucoup de positif, j’ai appris énormément de ce début de saison et ça donne envie de reprendre le départ.

Océane Michelon © Authamayou/IBU

Ça fait du bien de se dire que le travail cet été, ainsi que celui des préparations précédentes, fonctionne et porte ses fruits.

Océane Michelon

Sur ces trois semaines, j’ai vécu mon premier podium ainsi que ma première victoire en IBU Cup. Je suis vraiment contente de cela. J’ai réussi à mettre en place des choses qui me plaisent et qui fonctionnent, faire des tirs complets, ça fait du bien de se dire que le travail de cet été, ainsi que celui des préparations précédentes, fonctionne et porte ses fruits. C’est vrai que je n’avais pas que des bons souvenirs de la Scandinavie mais j’y ai pris ma petite revanche cette année. Toutes les courses n’ont pas été parfaites, il y a eu du très bon, du moins bon et quelques fois de la frustration. J’ai vécu des situations que je ne connaissais pas comme partir en tête d’une poursuite d’une course internationale ou arriver bien placée sur des derniers tirs. Je n’ai pas toujours su les gérer au mieux et parfois ça s’est joué à peu de chose mais j’ai beaucoup appris et pris du plaisir, ça me servira pour la suite.

Jeanne Richard, Océane Michelon © Authamayou/IBU

Le groupe a également connu de la réussite. Cela n’a pas été facile pour tout le monde mais chacun a appris et a su mettre en place de bonnes choses à retenir pour la suite. Les relais, podiums et places d’honneur ont fait du bien à l’intégralité du groupe, c’était encourageant. De plus, le groupe fonctionne bien avec une très bonne ambiance, ça nous a apporté à tous.”

La découverte de la coupe du monde dans la Mecque du biathlon

“La trêve de Noël fait beaucoup de bien. Le programme a été plutôt calme dans un premier temps. Il a fallu récupérer de ces trois semaines qui ont été intenses. En plus des compétitions, je suis tombée malade sur la fin de la première semaine et une partie la deuxième et je suis de nouveau tombée malade au retour. La fatigue commençait à se faire sentir, le repos a été très apprécié. Après quelques jours de repos ainsi que les fêtes de Noël et des retrouvailles familiales, il était temps de se remettre au travail pour la suite de la saison et la reprise début janvier.

Oceane Michelon © Authamayou/NordicFocus

Je suis contente de pouvoir vivre cela avec Jeanne (Richard), cela va nous permettre d’avoir un petit point de repère supplémentaire.

Océane Michelon

La suite s’annonce riche en émotion et excitante. Je vais pouvoir découvrir la coupe du monde début janvier du côté d’Oberhof pour la première fois. Je suis très excitée à l’idée de vivre cette nouvelle expérience qui s’annonce enrichissante. Ça va être chouette de pouvoir partager ces moments avec les grands, de voir comment cela se passe, d’échanger avec eux et parler de leur expérience, de découvrir ce nouveau circuit. Je suis contente de pouvoir vivre cela avec Jeanne (Richard), cela va nous permettre d’avoir un petit point de repère supplémentaire. L’objectif va être de faire des courses complètes, de maintenir ce que j’ai produit sur le circuit IBU Cup et de continuer à construire mon expérience. J’ai hâte d’y être !”

Crédit photo : Authamayou/IBU