fbpx
Coupe du Monde

Ruhpolding – Les Bleus frappent fort avant les mondiaux

Les français mettent fin à une série de 6 succès consécutifs des norvégiens sur les relais hommes après une course maîtrisée d’une main de maître.

Après une composition qui avait bien fonctionné à Oberhof la semaine dernière, l’encadrement de l’équipe de France a décidé de la reconduire.

Émilien Jacquelin a semble-t-il joué la carte de la stratégie dans la première boucle. Le tricolore reste durant tout le premier tour dans les skis de Johannes Dale, sans jamais prendre les rênes. Premier passage au tir sans encombre pour le grenoblois, 5 sur 5. Le norvégien rate quant à lui une des cibles. Un premier écart se creuse entre les deux grosses nations.

Émilien se retrouve donc logiquement dans le groupe de tête. Quelques encablures plus tard il décide de prendre seul la tête de la course. L’écart commence à se faire sentir avec des nations telles que la Norvège et l’Allemagne. Johannes Dale accuse 17,6 sec de retard à la sortie du tir. Roman Rees en a 36.

Deuxième passage au tir pour les biathlètes. Celui même qui avait causé tant de problèmes au relayeur français. Autre son de cloche aujourd’hui car Émilien réalise le 4 sur 5, tout comme le norvégien mais avec moins de pioche nécessaire. Il termine son relais et transmet le témoin à Martin Fourcade en première position.

Le patron de l’équipe de France entame donc sa première boucle avec une belle avance sur ses principaux concurrents, les norvégiens. Il est maintenant temps de creuser encore plus l’écart.

Malgré une dernière balle un peu plus longue à sortir que les quatre autres, le catalan réalise le 5 sur 5. De leur côté les allemands et les norvégiens doivent tous les deux utiliser leurs balles de pioche pour blanchir leurs cinq cibles. L’écart devient conséquent.

Martin prend du temps à tout le monde dans sa seconde boucle. Passage au tir debout, même résultat que sur le couché, 5 sur 5. Le tricolore repart toujours en tête. Erlend Bjoentegaard tout comme Philipp Nawrath ratent à deux reprises tandis que Matvey Eliseev, en difficulté, n’arrive pas à mettre sa balle de pioche dans sa carabine.

Le norvégien rattrape le relayeur autrichien et reprend des miettes au français dans la dernière boucle. Les passages de relais se font sans encombre.

Simon Desthieux, troisième relayeur de l’équipe de France, entre seul dans le stade. Une seule pioche lui est nécessaire pour blanchir ses cibles. Il ressort du pas de tir avant même que ses concurrents directs n’y entrent. Tarjei Boe et Felix Leitner arrivent ensemble mais l’aîné des frères Boe tire plus vite et ressort seul derrière Simon. Arnd Peiffer pour l’Allemagne sort un tir parfait et rapide ce qui lui permet de revenir dans la course au podium.

Les écarts restent dans l’ensemble les mêmes entre chaque biathlète pendant cette boucle. Simon impeccable en ski, se permet le luxe d’accélérer sur la fin de son tir. Tarjei et Leitner doivent piocher à une reprise mais restent deuxième et troisième. Peiffer réalise une fois de plus un tir parfait et rapide, il ressort sixième à 30 secondes du podium. Tout est encore possible pour les allemands.

Le biathlète d’Outre-Rhin ski fort dans le dernier tour, il reprend le russe et le biélorusse. De son côté Simon Desthieux transmet le relais à Quentin Fillon Maillet avec 1 minute et 25,9 secondes d’avance sur la Norvège.

Il ne reste alors plus qu’à faire le job pour le jurassien et mettre fin à la série norvégienne. Premier passage au tir pour Quentin, deux erreurs. Celles-ci seront vite blanchies avec deux balles de pioche. Vetle Sjaastad Christiansen plus solide reprend 21,7 sec à Quentin sur le stand de tir. Simon Eder pour l’Autriche fait une erreur et voit les allemands et russes revenir.

Peu de mouvement en tête de course dans l’avant dernière boucle. Quentin ne quitte pas la première place. Cependant l’autrichien est rejoint par le relayeur russe, Alexander Loginov. Benedikt Doll, cinquième, est en embuscade et attend la moindre erreur de ses adversaires.

Il est l’heure pour Quentin de mettre les balles au fond et de faire gagner son équipe. Le jurassien fait deux erreurs ! Première pioche, c’est bon ! Deuxième pioche, c’est bon !!! Le tricolore s’est fait peur mais ressort en tête. La victoire est enfin là pour le relais français ! Les Bleus n’avaient plus gagné depuis le relais de Pyeongchang en 2016-2017.

Derrière Quentin, Christiansen ne rate qu’une seule balle et peut finir la course tranquillement, en deuxième position. Cependant la troisième place du podium n’est pas encore jouée, Julian Eberhard et Alexander Loginov sont en face à face. Le russe flanche, pas l’autrichien. Eberhard tire vite et bien, il n’a plus qu’à tenir dans la dernière boucle. Ce qu’il fera avec brio. L’Autriche complète le podium.

Un signal fort envoyé pas les bleus avant les mondiaux d’Antholz.

Classement complet :

BT_C73C_1.0-5

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric Mathieu

Aymeric Mathieu

Rédacteur Biathlon Live

Commenter