fbpx
Coupe du Monde

Ostersund – Marte Olsbu Roeiseland en costaud face au vent

Dans des conditions difficiles, Marte Olsbu Roeiseland s’impose devant Tiril Eckhoff. Hanna Sola troisième, Julia Simon termine au pied du podium.

Marte Olsbu Roeiseland brave les éléments

Sixième hier sur le sprint, Marte Olsbu Roeiseland remporte ce samedi une poursuite grandement perturbée par le vent. Après deux premiers tir couché parfaits, la Norvégienne prenait les commandes de la course, pour ne plus les quitter jusqu’au bout. Malgré quelques frayeurs aux debout (deux fautes sur chaque tir), elle conservera son avantage pour s’imposer une troisième fois cet hiver. Une victoire en costaud qui va faire le plus grand bien à Marte Olsbu Roeiseland, battue par Tiril Eckhoff au général et qui était sortie frustrée des derniers Mondiaux.

Crédit photo : Kevin Voigt

D’ailleurs, elle s’impose devant sa coéquipière. Avec également un 16/20, Tiril Eckhoff prend la seconde place de cette poursuite à 29 secondes. Invincible depuis la reprise à Nove Mesto, la numéro une mondiale va devoir attendre encore un peu pour égaler Magdalena Forsberg et ses quatorze succès. Il lui restera une dernière chance demain.

Un magnifique doublé norvégien complété par l’exceptionnelle performance d’Emilie Aagheim Kalkenberg. Vainqueure sur le circuit IBU Cup il y a quelques jours, la jeune scandinave de 23 ans a pris la 5e place grâce au meilleur tir de la course (18/20). Elle s’était élancée en 21e position.

Julia Simon au pied du podium

Dans ce sandwich norvégien, on retrouve à la troisième place la Biélorusse Hanna Sola. 15/20 face aux cibles, elle égale sa meilleure performance en carrière, réalisée cette année sur le sprint des Mondiaux. Elle devance d’une quinzaine de secondes Julia Simon. Partie 22e, la Savoyarde effectue une magnifique remontée. Même score que la Biélorusse derrière la carabine, la Française a commis une faute de trop sur le dernier debout pour garder sa place sur le podium. De bon augure tout de même avant la mass-start de demain où elle essaiera de décrocher le petit globe de la spécialité.

Crédit photo : Kevin Voigt

De telles conditions permettent à certaines filles de réaliser de grosses remontées. C’est le cas de la Slovaque Ivona Fialkova, passant de la 33e à la 7e place. Ou bien Elvira Oeberg, de la 48e à la 16e place malgré cinq erreurs. Mais d’autres font également le chemin inverse, comme Dorothea Wierer (2e à 18) ou Anaïs Chevalier-Bouchet. Quatrième au départ, l’Iséroise n’a pas su maîtriser les éléments. Sept fautes au total, elle termine 32e, derrière sa sœur Chloé, 29e (12/20).

Décevante 58e du sprint hier, Justine Braisaz-Bouchet remonte en 36e position avec huit fautes. Meilleure Française au tir aujourd’hui, Lou Jeanmonnot (16/20) termine aux portes des points, 42e. Mauvaise journée pour Anaïs Bescond. Onze cibles blanchies, la Jurassienne occupe le 56e rang.

Replay de la course
Résultats complets :
C73D_v2-3

Crédit photo : Kevin Voigt