fbpx
Coupe du Monde

Oberhof – Makarainen à l’expérience, les bleues dans la tempête

La finlandaise a parfaitement maîtrisé les éléments pour remporter cette mass start devant les norvégiennes Eckhoff et Roeiseland. Une course plus compliquée pour les bleues qui perdent des gros points au général…

Makarainen deux ans après.

Beaucoup de suiveurs se demandaient si cette saison n’était pas celle de trop pour Kaisa Makarainen… la finlandaise les salue bien ! Déjà 4ème de la mass start du Grand Bornand il y a trois semaines, la triple vainqueur du général de la Coupe du Monde a fait preuve d’une maîtrise impeccable derrière la carabine (19/20) pour s’imposer pour la première fois depuis la poursuite de Hochfilzen en décembre 2018.

Une victoire qu’elle a construite dans le brouillard d’Oberhof et surtout la tempête qui a rendu le pas de tir impraticable pour de nombreuses biathlètes (48 fautes pour le top 10 !). Au terme d’un dernier tir debout interminable mais avec un sans faute au final, la biathlète de 37 ans s’envolait vers une victoire acquise à l’expérience.

Les favorites limitent la casse.

Derrière la finlandaise, les favorites sont venues s’empiler pour les places d’honneur. Les norvégiennes Tiril Eckhoff, en tête à mi-course (+30.2 sec. à 16/20) et Marte Olsbu Roeiseland (+35 sec. à 17/20) ont complété le podium et peuvent se targuer d’être les seules à être restées sous la minute.

En prenant la 4ème place (+1.08.8 min. 15/20), Dorothea Wierer sauve son dossard jaune de justesse avec 9 points d’avance sur Tiril Eckhoff. L’italienne devance l’allemande Denise Herrmann (5ème +1.25 min. à 14/20) et la suédoise Hanna Oeberg (6ème +1.38 min. à 15/20) pour une cérémonie des fleurs de prestige.

Les bleues loin du compte.

Une cérémonie à laquelle les bleues ne se sont pas invitées. Plombées par un premier tir catastrophique, Julia Simon et Justine Braisaz n’ont jamais pu rattraper leur retard. Respectivement 17ème (+2.25.0 min. 11/20) et 24ème (+3.15.5 min 11/20), les « Juju » ont également perdu gros au classement général.

Julia Simon reste quand même dans la course à la troisième place grâce notamment à la contre performance d’Ingrid Tandrevold (24ème). Justine Braisaz, elle, sort du top 5 au profit de Denise Herrmann. Notons tout de même la 11ème place sur ce sprint d’Anaïs Bescond (+2.06.5 min), meilleure française du jour malgré son petit 13/10 derrière la carabine. Décidément, l’expérience a primé aujourd’hui…

Résultats des françaises : Anaïs Bescond 11ème (+2.06.5 min 13/20) ; Julia Simon 17ème (+2.25.0 min. 11/20); Justine Braisaz 24ème (+ 3.15.5 min 11/20)

Retrouvez le replay de la mass start ici.

Le classement complet :

Mass-start-Oberhof-dames

Crédit photo : IBU

Commenter