fbpx
Coupe du Monde

Kontiolahti – Une sortie par la grande porte

Pour sa dernière course en carrière Martin Fourcade s’impose sur la poursuite. Quentin Fillon Maillet prend la 2ème place et Émilien Jacquelin, 3ème, remporte le globe de la spécialité.

Une course, deux enjeux

Après l’annonce de sa retraite la veille via les réseaux sociaux, Martin Fourcade enfile pour la dernière fois un dossard en Coupe du Monde. Le Catalan avait sûrement à cœur de terminer son immense carrière par une victoire et pourquoi pas accompagné d’un huitième gros globe de cristal. Pour cela le Français doit impérativement marquer 20 points de plus que Johannes Boe.

L’écart se réduit

Martin Fourcade prend le départ de cette poursuite avec un retard de 21 secondes sur son rival Johannes Boe et avec une seconde d’avance sur son coéquipier Émilien Jacquelin. Les deux tricolores skient ensemble dans la première boucle mais ne reprennent que très peu de temps sur le Norvégien. Johannes Boe fait le plein mais prend beaucoup plus de temps qu’à son habitude. Les Français prennent l’information, blanchissent tour à tour leurs cinq cibles et quittent le pas de tir en ayant réduit l’écart à huit secondes.

Première erreur

Dans la boucle qui suit, le Norvégien réussit à maintenir un petit écart sur ses deux adversaires directs et peut s’installer avec une légère avance. Pour son deuxième passage derrière la carabine, Johannes ne réussit pas à faire le plein, il se pénalise de 150 mètres. De leur côté Martin et Émilien réussissent le sans-faute et prennent donc la tête de la course. En embuscade aux alentours de la minute, Quentin Fillon Maillet réussit à blanchir ses cinq cibles et se rapprochent du podium.

Le debout fait de la casse

Pour leur premier passage au tir debout, les deux tricolores n’arrivent pas à capitaliser et partent chacun leur tour à la faute à une reprise. Johannes Boe de son côté ne fait guère mieux. Le Norvégien doit aller sur l’anneau de pénalité pour effectuer 450 mètres supplémentaires. Une énorme porte s’ouvre pour Martin et Émilien pour la victoire. Quentin Fillon Maillet et Arnd Peiffer profitent également de la “débâcle” du scandinave pour lui griller la priorité. À ce moment de la course Martin Fourcade récupère la première place du classement général et Émilien Jacquelin remporterait celui de la spécialité.

Un final à couper le souffle

C’est l’heure du verdit, Martin s’installe pour la dernière fois de sa carrière sur le tapis et va tirer ses cinq dernières balles ! Le Catalan est accompagné de celui que l’on présente depuis quelques semaines comme le futur numéro un tricolore et également son ami, Émilien Jacquelin. Le futur retraité tout comme son coéquipier ne réussissent pas le plein. Deux erreurs pour Martin Fourcade, trois pour Émilien Jacquelin. Quentin Fillon Maillet, qui les suivait à bonne distance, pouvait prendre les commandes de la course mais lui aussi part à la faute. Johannes Boe doit faire le plein pour s’assurer une place dans le top 4 et valider sa victoire au général. Et au grand dam de beaucoup de supporters tricolores c’est ce que le Norvégien va réaliser. Un tir sans-faute et le Scandinave quitte le stade en quatrième position, non loin de Quentin et Émilien. Martin de son côté s’envole pour la victoire. Deux kilomètres et demi plus tard, Quentin Fillon Maillet prend la seconde place et Émilien Jacquelin la troisième.

Johannes II

Le Norvégien revient vite sur les deux tricolores et distance son coéquipier Erlend Bjoentegaard (20/20). À quelques encablures de la ligne d’arrivée Johannes Boe lève le pied et peut se permettre de savourer ses derniers instants de course de la saison l’esprit tranquille. Le gros globe de cristal est pour lui. Le Norvégien remporte le classement général pour la seconde saison consécutive mais avec une marge bien moindre que la saison précédente. Il devance le désormais retraité Martin Fourcade de seulement deux petits points et cela malgré une impasse sur quatre courses lors des deux week-ends en Allemagne.

Crédit photo : IBU
La fin de l’ère Martin Fourcade

Quelques secondes plus tôt le quintuple champion olympique Martin Fourcade coupa la ligne d’arrivée pour la toute dernière fois, et cela de la plus belle des manières. Le Français est victorieux sur le site qui le vit grimper pour la toute première fois de sa carrière sur la plus haute marche du podium dix ans plus tôt. Avec cette ultime victoire le Catalan signe sa 83ème victoire individuelle en carrière. Chacun à leur tour, tous les biathlètes viennent féliciter et échanger quelques mots avec celui qui leur a barrer la route tant de fois mais pour qui ils gardent un grand respect.

Merci champion pour toutes ces belles années et toutes ces émotions !

Émilien Jacquelin soulève son premier globe

En tête du classement de la spécialité le jeune tricolore avait fort à faire pour remporter son tout premier globe. Grâce à sa deuxième place le Grenoblois empoche tout juste assez de point pour garder une avance de deux points sur Martin Fourcade et Quentin Fillon Maillet à égalité. À 24 ans le Français remporte son premier globe de la poursuite quelques semaines après avoir été sacré Champion du Monde de cette même spécialité. L’avenir s’annonce prometteur pour le tricolore.

Crédit photo : IBU

Fabien Claude avec son 17/20 prend la douzième place, Simon Desthieux avec le même score termine juste derrière lui en treizième position. Antonin Guigonnat à 16 sur 20 se classe vingtième.

Avec ce triplé tricolore sur le podium, le clan Français égale son record de 50 podiums sur une saison. Tout repose sur les épaules des filles pour battre se record.

Replay de la poursuite

Classement général

Classement complet de la poursuite :

hommes-4

Crédit photo : IBU

Commenter