fbpx
Coupe du Monde

Kontiolahti – Julia Simon grande première

Julia Simon IBU

Au terme d’une course à suspense, la biathlète des Saisies s’offre sa première victoire en carrière sur la poursuite de Kontiolahti. Dorothea Wierer remporte le général. Record de podium pour la France.

La course au général

Comme chez les hommes un peu plus tôt, le suspense était à son comble pour la victoire au classement général. Avec huit points d’avance mais presque cinquante secondes de retard sur Tiril Eckhoff, Dorothea Wierer avait fort à faire pour conserver sa première place.

Partie aux alentours de la minute de retard, Julia Simon passe sans encombre le défi du premier tir couché. Profitant de la défaillance d’une partie de celles qui la précédaient, la Française grappille des places et quitte le pas de tir en 4ème position, juste derrière Lisa Vittozzi (1 erreur). La future dauphine de la course, Selina Gasparin, pointe à ce moment de la course 9ème avec une faute.

Déroute des Allemandes

En tête de course, Franziska Preuss et Denise Herrmann ratent totalement leur tir. Les deux Allemandes font des clics mais le vent continue de tourner. Résultat, quatre fautes chacune et leurs chances de victoire sont désormais quasi nulles. Marketa Davidova est la première à profiter des erreurs de ses adversaires. Un cinq sur cinq et la Tchèque prend la tête de la course. Julia Simon et Lisa Vittozzi commettent toutes les deux une erreur mais s’en sortent bien au regard des autres biathlètes. Elles pointent deuxième et troisième.

Tiril Eckhoff prend une option pour le général

Troisième passage au tir et c’est au tour de la Tchèque de passer à côté de son tir. Quatre erreur qui coûtent encore plus cher à ce moment de la course et la mettent hors-jeu pour la victoire. Tiril Eckhoff fait la bonne opération avec le plein et prend les rênes. La Française et l’Italienne continuent de tenir le cap et restent en course pour la gagne.

Le général au bout de la carabine

Souvent nous l’avions vu craquer sous la pression. À ce moment la Norvégienne sait que le gros globe de cristal ne tient qu’à une chose, sa réussite au tir. Et la … c’est le drame. La Norvégienne réalise le plus mauvais chrono pour ce quatrième tir et de plus réalise trois erreurs. Alors que la victoire lui tendait les bras, Tiril Eckhoff a une fois de plus craqué sous la pression !

Un 5/5 pour une première

Non sans une pointe de stresse, Julia Simon doit blanchir les cinq cibles pour décrocher sa première victoire individuelle en carrière. Une, deux, trois, quatre … et CINQ ! La biathlète des Saisies réalise le sans-faute et quitte seule en tête le pas de tir. Il ne lui reste “plus qu’à” pousser jusqu’à la ligne d’arrivée. Réalisant que la victoire est acquise, Julia récupère un drapeau tricolore pour couper la ligne rouge en première position. À 23 ans, la native d’Albertville signe sa toute première victoire individuelle en carrière, dans un contexte plus que spécial. Nous sommes impatients d’être la saison prochaine pour voir les progrès de la Savoyarde.

Podium inédit

Elle aussi avec un sans-faute, la Suissesse Selina Gasparin grimpe sur la deuxième marche de ce podium. Le premier podium individuel depuis le 23 janvier 2016 pour l’aînée des sœurs Gasparin. Et c’est donc Lisa Vittozzi qui s’adjuge la troisième place de ce sprint après avoir fait une bonne partie de la course avec Julia Simon. Après un début d’hiver plus que compliqué, la Sapadinna termine la saison sur une note positive.

Crédit photo : IBU
Merci Kaisa

Comme nous l’apprenions un peu plus tôt dans la journée, Kaisa Mäkäräinen a annoncé sa retraite à l’issue de cette course, à domicile. Dossard 18 sur les épaules, la Finlandaise réalise le seize sur vingt et s’offre une dernière cérémonie des fleurs avec sa quatrième place.

Crédit photo : IBU
Lot de consolation pour Tiril Eckhoff

La victoire au général lui ayant échappé, la Norvégienne remporte tout de même le globe de la spécialité avec 46 points d’avance sur Dorothea Wierer. Pas sûr que ce petit globe console vraiment la scandinave au vu du scénario de la course.

Double dose de Doro

Après son sacre la saison passée au terme d’une lutte fratricide avec Lisa Vittozzi, Dorothea Wierer réalise le doublé au terme d’une fin de saison forte en suspense, notamment depuis la fin des mondiaux.

Crédit photo : IBU
Résultats mitigés pour les Bleues

Mise à part la victoire de Julia Simon, les Françaises réalisent une course plutôt mitigée. Un temps en course pour jouer le podium, Célia Aymonier fait deux erreurs sur le dernier tir et termine 14ème avec cinq fautes. Partie 42ème à plus d’une minute et demi, Anaïs Bescond réalise le 17/20 et grimpe à la 17ème place. Dix-septième au départ de la course, Justine Braisaz passe une fois de plus à côté de son tir (14/20) et rate le top 20 de peu avec sa 21ème place. Même tarif pour Chloé Chevalier. Alors qu’elle réalisait son meilleur résultat en carrière la veille avec sa 8ème place, l’Iséroise termine 34ème. Dernière tricolore du jour, Caroline Colombo (13/20) se classe 45ème.

51 je t’aime !

Avec cette première victoire en carrière de Julia Simon, l’équipe de France signe son 51ème podium de l’hiver. Désormais battu, le record qui tenait depuis l’hiver 2016-2017 pour l’équipe de France. Si la saison était allée à son terme, combien de podium supplémentaires les tricolores auraient pu aller chercher ? Une chose est sûre ils auraient tout donné pour améliorer ce total.

Pour finir sur une touche d’humour cette journée pleine de larme de tristesse et surtout de joie !

Classement général

Classement complet de la poursuite :

dames-3

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric

Aymeric

Rédacteur Biathlon Live

Commenter