fbpx
Coupe du Monde Divers

Johannes Boe : “Je n’aurai plus de rival de la taille de Martin Fourcade”

Avec le départ à la retraite du Catalan, Johannes Boe endosse désormais le costume de patron du circuit masculin. Le Norvégien ne veut plus se cacher et se dit prêt à prendre plus de responsabilités…

Beaucoup d’incertitudes

À moins d’un mois du début de l’hiver, le doute plane sur la tenue de la saison de Coupe du Monde. Des doutes partagés par Johannes Boe. En quête d’un troisième gros globe de cristal consécutif, le Norvégien devait retrouver le chemin de la compétition sur neige le week-end du 14 et 15 novembre à Sjusjoen. Malheureusement, les courses ne pourront pas se tenir en raison de la crise sanitaire. Une situation qui commence à inquiéter le numéro un mondial à quelques jours de s’envoler pour la Finlande.

“Le lancement de l’hiver a Sjusjoen a été annulé, alors on peut s’attendre qu’une ou deux courses de Coupe du Monde peuvent sauter également. On ne sait pas exactement ce qu’il va se passer. L’incertitude est compliquée à gérer. On doit juste se concentrer et s’entraîner le mieux possible pour le début de saison fin novembre”, s’est exprimé Johannes Boe pour TV2.

Passage de témoin entre Johannes Boe et Martin Fourcade

Martin Fourcade retraité depuis mars dernier, Johannes Boe est désormais le nouveau fer de lance du biathlon masculin. Le Norvégien perd son plus grand rival mais espère bien que certains Français pourront le remplacer dans cette lutte franco-norvégienne.

“Je pense que je n’aurai plus de rival de la taille de Martin Fourcade. Il avait une forte personnalité, une énorme confiance en soi et il pouvait tous nous regarder de haut. Il était ce qu’on peut appeler un «bon» rival. Alors j’espère qu’on aura quelque chose de semblable avec les autres Français.”

Crédit photo : IBU

Avec le départ du catalan, le biathlon perd également une voix importante. Notamment contre le dopage. Souvent en retrait pendant que Martin Fourcade allait en première ligne, Johannes Boe se dit désormais prêt à prendre plus de responsabilités et à donner son avis sur les sujets sensibles.

“Le biathlon et le sport en général ont besoin de personnes honnêtes et qui n’hésitent pas à donner leur opinion. Les meilleurs sont très sollicités par les médias. Dans le passé, j’ai pu me cacher derrière Martin Fourcade. Maintenant qu’il n’est plus là je me sens plus responsable et je suis prêt à prendre ce rôle. Il ne sert plus à rien de se cacher. Il faut se lever et parler des choses difficiles.”

Un rôle de père qui lui tient à cœur… au détriment du biathlon ?

En janvier dernier, Johannes Boe devenait papa pour la première fois. Un rôle de père que le champion norvégien veut remplir au maximum. Mais une tâche pas si simple quand on veut rester numéro un mondial…

“Je mène une vie de famille aussi normale que possible. Je pense qu’il est juste de rendre à ma femme quand je suis là. Elle aura beaucoup de responsabilités dans les six prochains mois. Je n’ai pas arrêté de m’entraîner à la maison cet été et j’en suis très heureux. Mais c’est évidemment plus compliqué de combiner l’entraînement avec peu de temps de récupération. Je pense donc que de se rendre en stage et se concentrer à 100% sur le sport peut faire des merveilles. J’ai hâte de prendre les mesures nécessaires pour être le meilleur au monde.”

Crédit photo : IBU

Commenter