fbpx
Coupe du Monde

Bilan – Dans les skis de… Quentin Fillon-Maillet

Encore troisième du général cette saison, le Jurassien a quasiment joué les premiers rôles tout au long de l’hiver. Toujours en course pour le gros globe avant la dernière étape, il pourra nourrir quelques frustrations sur cet exercice 2019/2020.

Une confirmation et des frustrations

Troisième du général l’année dernière avec 843 points, la même chose cette année avec exactement le même nombre de points malgré quatre courses individuelles en moins. Au vu de ces chiffres, on pourrait penser que Quentin Fillon-Maillet a stagné cette saison. Pourtant il serait trop injuste pour le Jurassien de faire ce constat sans analyser l’exercice 2019/2020 qui vient de se clôturer.

Une seule victoire individuelle (mass start Pokljuka) cette année contre deux l’année dernière mais une multitude de podiums (10 contre 9 en 2018/2019) et une impression de progression fulgurante sur les skis. Des temps canons sur de nombreuses courses lui ont permis de jouer placé pour compenser un tir un peu en deçà de ses adversaires principaux (86% de réussite contre 89% et 91% pour Johannes Boe et Martin Fourcade).

Malgré cette belle saison, le “morbac” nourrira quelques frustrations en fin de saison. Le général qui s’échappe sur l’antépénultième course à Nove Mesto suite à une erreur de fartage collective pour les français. Aucun petit globe malgré une présence dans le top 3 de chaque discipline individuelle et aucun titre mondial en solo, objectif qu’il s’était fixé en Italie. Il se consolera quand même avec la médaille d’or sur le relais hommes ainsi que deux médailles d’argent sur le sprint et la mass start.

Sa course de la saison

Pour la dernière étape avant les mondiaux d’Antholz, la caravane du biathlon s’arrête à Pokljuka en Slovénie. Septième de l’individuel malgré deux fautes, le Français a impressionné sur les skis. Adepte des confrontations directes, Quentin Fillon-Maillet est l’un des favoris de la mass start et il ne va pas se manquer. Placé tout au long de la course, il réalise le sans-faute sur le dernier tir debout (19/20) et fait parler la poudre sur les skis pour ne pas voir revenir ses adversaires. Un plein de confiance idéal juste avant d’attaquer les Mondiaux.

©IBU
Quentin en chiffres
Peut-il viser plus haut ?

Le Jurassien aura donc joué le gros globe quasiment jusqu’à la fin. Soulignons tout de même que Johannes Boe a manqué quatre courses au total (deux en comptant les deux moins bonnes courses retirées en fin de saison). Il faudra donc pour Quentin Fillon-Maillet encore haussé son niveau sur une saison complète pour pouvoir lutter avec le Norvégien dans la course au dossard jaune.

©IBU

Sur les skis, il semble en avoir les moyens s’il continue sur les mêmes bases que l’exercice qui vient de s’achever. En revanche, il devra hausser son taux de réussite au tir sous peine de devoir se contenter uniquement de nouveaux accessits à l’avenir. L’équation est donc simple pour le Champion du Monde du relais d’Antholz et avec la retraite de Martin Fourcade, il semble être l’homme de la situation pour reprendre le leadership de l’Équipe de France.

Crédit photo : IBU

Auteur

Damien JAEN

Damien JAEN

Éditeur Biathlon Live

1 Commentaire

  • Sympa et bien écrit ces « Dans les skis de… », intéressant à lire. votre site est très bien construit, c’est une vrai plate-forme d’information pour les aficionados du biathlon. Bravo et merci.

Commenter