fbpx
Coupe du Monde

Bilan – Dans les skis de… Justine Braisaz

Justine Braisaz IBU

Après une saison 2018-2019 décevante de la Savoyarde, la copie rendue sur l’exercice 2019-2020 est bien plus satisfaisante. La biathlète des Saisies termine l’hiver à la 9ème place du général.

Premier triptyque réussi

Au regard de sa première course de la saison on peut penser que Justine Braisaz est partie pour nous faire une saison copiée collée de la précédente. Complètement hors-sujet derrière la carabine, la Savoyarde envoie six balles hors cible ! En terminant quatre vingt-troisième de ce sprint, elle réalise une entrée en matière décevante dans la compétition. Il n’en fallait pas plus pour que la tricolore soit bien remontée. Quatre jours plus tard Justine Braisaz s’impose sur l’individuel, mais nous y reviendrons plus tard.

Le week-end suivant à Hochfilzen, Justine Braisaz sera une fois de plus généreuse derrière sa carabine, sur le sprint et sur le relais dames, avant de se remobiliser sur la poursuite en terminant quatrième. On commence à croire que ce motif va se répéter chaque week-end de course.

Arrivée au Grand Bornand, non loin de chez elle, les attentes sont importantes autour de la Savoyarde. Beaucoup espèrent la voir réaliser le même résultat que sur la mass-start de 2017. Soutenue par tout le public, Justine Braisaz ira chercher une magnifique deuxième place sur le sprint derrière une Tiril Eckhoff en pleine bourre. Tous les espoirs sont permis pour la poursuite, mais son tir lui faisant une fois de plus défaut, elle ne peut faire mieux que cinquième. La biathlète des Saisies conclut son week-end par une vingtième place sur la course des reines, créditée de sept fautes.

Crédit photo : IBU
L’éclaircie des relais

Place aux deux étapes allemandes et Pokljuka. Pour résumer simplement, mis à part la mass-start en Slovénie, toutes les courses individuelles de Justine Braisaz seront assez frustrantes. Malgré une grande retrouvée sur les skis cet hiver, la Française n’intègre le top 10 qu’à l’ultime course de cette deuxième partie de la saison.

En revanche avec les relais elle ne quittera pas une seule fois le podium avec notamment une victoire sur le mixte en compagnie de Quentin Fillon-Maillet, Simon Desthieux et Julia Simon.

Crédit photo : IBU
Des mondiaux à oublier

À l’image de toute l’équipe de France féminine (hormis l’éclaircie Anaïs Bescond sur le mixte simple), Justine Braisaz passera complètement à côté du grand rendez-vous de la saison. Une dix-neuvième place comme meilleure performance individuelle (sur le 15 kilomètres), elle fera partie du malheureux naufrage du relais dames terminant à une lointaine quatorzième place finale à l’arrivée. La Savoyarde ne gardera pas un très bon souvenir de cette quinzaine dans le Südtirol.

Du bon puis du moins bon pour terminer l’hiver

Après s’être faite remonter les bretelles après les mondiaux avec l’ensemble de l’équipe féminine, Justine Braisaz retrouve le sourire lors du week-end à Nove Mesto. Sans aucun supporter pour cause de Coronavirus, la tricolore semble plus apaisée et cela se ressent dans ses résultats. Avec trois tops 10 en trois courses dont une deuxième place avec ses copines du relais et une quatrième place sur la mass-start, l’étape Tchèque sera plus que réussie.

Crédit photo : IBU

Justine terminera sa saison sur une fausse note du côté de Kontiolahti. Avec ses dix-septième et vingt et unième place, la Savoyarde clôt son hiver loin du podium et de sa copine des Saisies Julia Simon, vainqueur de la der en Finlande.

Justine en chiffres
Sa course de la saison

Bien évidement sa course de la saison est l’individuel d’Ostersund, comment aurait-il pu en être autrement ? Malgré ses deux erreurs derrière la carabine, Justine Braisaz empoche la victoire grâce à un temps de ski ultra rapide. Troisième temps à seulement 3.2 secondes de Marte Olsbu Roieseland, la biathlète de Saisies était pressée ! Et pour couronner le tout Justine est accompagnée sur le podium par sa copine des Saisies, Julia Simon. Après être passée à côté du sprint quelques jours auparavant, la Savoyarde retrouve le sourire !

Crédit photo : IBU
Et après ?

Avec sa neuvième place au général, Justine Braisaz intègre le top 10 pour la deuxième fois de sa carrière. Après deux saisons compliquées, l’hiver 2019-2020 a redonné le sourire à la Savoyarde avec un excellent niveau à ski retrouvé. Vingt-quatre ans la saison prochaine, Justine Braisaz doit passer un cap pour réussir à monter encore de quelques crans au général.

Avec Pékin 2022 en ligne de mire, la biathlète des Saisies doit aussi hausser son niveau au tir dès la saison prochaine. Si elle ne trouve pas le déclic, Justine continuera d’enchaîner le bon et le moins bon sans jamais jouer le général. Mais avec la marge qu’elle a, tout porte à croire que c’est possible. Les cartes sont entre ses mains.

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric

Aymeric

Rédacteur Biathlon Live

Commenter