Coupe du Monde

Antholz – La France exceptionnelle sur le relais féminin

Les Françaises s’imposent sur un relais dominé de bout en bout avec seulement 2 pioches, devant la Suède et l’Allemagne.

Deuxième victoire en relais pour les Bleues

Le relais français semble avoir trouvé la composition idéale. Lou Jeanmonnot pour commencer, suivie des sœurs Chevalier, et Julia Simon pour conclure. Si la jeune Lou Jeanmonnot a eu besoin d’un relais pour gagner en expérience, elle enchaîne les relais parfaits depuis Hochfilzen et sa première victoire en équipe.

Julia Simon (FRA) – Crédit photo : Manzoni/NordicFocus

La Suède a répondu présente sur ce relais, mais aura utilisé trop de balles de pioche pour espérer la victoire. 8 pioches, contre seulement 2 pour des Françaises incroyablement précises. C’est donc une deuxième place pour les Suédoises, devant une équipe d’Allemagne privée de Denise Herrmann qui s’adjuge une honorable troisième place. Les Allemandes auront contré le retour de l’Italie de Lisa Vittozzi, quatrième. L’Autriche, impressionnante derrière la carabine (3 pioches), termine cinquième, devant la Norvège d’Ingrid Tandrevold qui a craqué sur son dernier tir (3 tours et 9 pioches au total).

Lou Jeanmonnot, impeccable première relayeuse

La native de Pontarlier entame parfaitement sa course, avec un premier sans-faute au tir couché. Elle prend les devants et creuse les écarts ensuite, malgré le retour de la Suédoise Linn Persson (1 pioche). Impeccable sur les quatre premières balles du tir debout, elle a besoin d’une pioche pour blanchir sa dernière cible. Mais la Française en avait gardé sous le pied. Ressortie du pas de tir à 4,7 secondes de Linn Persson, Lou Jeanmonnot revient rapidement dans ses skis et s’offre même le luxe de la repousser à 8,2 secondes au passage de relais.

Linn Persson (SWE), Lou Jeanmonnot (FRA) – Crédit photo : Manzoni/NordicFocus

Les sœurs Chevalier enfoncent le clou

Anaïs Chevalier-Bouchet permet à la France de s’envoler après le premier tir couché. Pourtant partie une fois à la faute, ce sera le meilleur score derrière la carabine parmi les nations favorites. Trois fautes pour la Suédoise Anna Magnusson, deux pour Dorothea Wierer, une pour Sophia Schneider et même un anneau de pénalité pour la Norvège d’Ida Lien. Avec désormais une trentaine de secondes d’avance sur ses plus proches concurrentes, Anaïs Chevalier-Bouchet continue dans sa lancée et réalise le sans-faute au tir debout. La France compte seulement deux pioches à ce stade de la course, et n’en utilisera plus aucune autre.

Chloé Chevalier, certainement pleine d’assurance après son premier podium individuel en carrière, réalisera encore une fois le meilleur des relais. Sans-faute derrière la carabine, elle connaîtra malgré tout quelques frayeurs sur son tir couché avec plusieurs cordons. Mais elle se reprendra sur son tir debout, avec un tir lent mais précis. En forme sur les skis, Chloé Chevalier ne perdra du temps qu’en fin de dernier tour, face à une Hanna Oeberg (1 pioche) survoltée. La Suède lance Elvira Oeberg à 12,7 secondes de Julia Simon, devant l’Allemagne à 32,7 secondes.

Julia Simon (FRA), Chloé Chevalier (FRA) – Crédit photo : Manzoni/NordicFocus

Julia Simon impériale

Après une légère frayeur sur le passage de relais où Chloé Chevalier effleure tout juste le bras de Julia Simon, le relais Français est prêt à aller chercher la victoire. Toujours en forme sur les skis, Julia Simon reprendra également de la confiance sur son tir. 9 fautes au total sur le sprint et la poursuite, qui se convertiront en un impeccable 10/10 aujourd’hui. Créditée d’un tir plus rapide qu’Elvira Oeberg, la biathlète des Saisies grappillera seconde après seconde pour porter son avance à 22,3 secondes au tir debout. Un tir tout en maîtrise, en seulement 20 secondes, qui laisse la Suédoise sur le tapis.

Les Françaises s’imposent donc en solitaires, intouchables depuis le premier relais de Lou Jeanmonnot. Une victoire qui permet à la France de gagner de précieux points au classement des Nations, où les tricolores pointent à la première place.

Crédit photo : Manzoni/NordicFocus

La Norvège passe à côté

Le premier tir couché du deuxième relais aura fait beaucoup de dégâts. Si les Suédoises perdent gros avec les trois pioches d’Anna Magnusson, c’est la double peine pour les Norvégiennes. Ida Lien ressort de son anneau de pénalité à plus d’une minute de la tête, et termine son relais à 1 min 22 secondes. Marte Olsbu Roeiseland ne fera que très peu de différence sur les skis face à Chloé Chevalier, et lance Ingrid Tandrevold au-delà de la minute. Cependant, les Norvégiennes peuvent encore croire au podium. Profitant des erreurs de l’Allemagne, Tandrevold se replace sur la troisième marche du podium, en duel face à Hanna Kebinger et Julia Schwaiger pour l’Autriche. Mais la Norvégienne vivra un calvaire sur son tir debout, s’adjugeant deux tours de pénalité.

Résultats complets :

Crédit photo : Manzoni/NordicFocus