fbpx
Championnats du Monde

Pokljuka – La Norvège évidemment, déception pour les Bleus

Un troisième titre consécutif pour les Norvégiens, la belle surprise autrichienne, le temps des regrets pour les tricolores. Retour sur cette première sortie mondiale.

La Norvège tient son rang

2019, 2020, puis désormais 2021 ! Pour la troisième année consécutive, la Norvège se pare d’or sur le relais mixte d’ouverture des Championnats du Monde. Avec un carré d’as composé des quatre meilleurs athlètes du plateau, les Scandinaves ont parfaitement tenu leur rang en dominant cette course du début à la fin.

Après un bon premier passage de Sturla Holm Laegreid, accompagné à ce moment-là de la France et de la Biélorussie, Johannes Boe décidera d’appuyer sur l’accélérateur pour mettre son équipe sur orbite. 40 secondes d’avance à la mi-course, Tiril Eckhoff et Marte Olsbu Roeiseland n’auront plus qu’à terminer le travail malgré quelques frayeurs sur le tir debout.

Crédit photo : Kevin Voigt

11 pioches au total, la Norvège s’impose avec 27 secondes de marge sur l’Autriche et 30 sur la Suède. Des débuts fracassants pour les « norsks » avec cette première récompense sur ces Championnats du Monde de Pokljuka. C’est également le premier titre mondial en carrière de Sturla Holm Laegreid.

La belle surprise autrichienne

Pas forcément citée dans les nations favorites, ni dans les outsiders avant cette course, l’Autriche monte tout de même sur ce premier podium de la quinzaine. Sous de fortes chutes de neige, les Autrichiens ont su tirer leur épingle du jeu sur le pas de tir. Seulement deux pioches utilisées ! Et forcément ça paie à l’arrivée.

Après deux bons premiers relais de la part de David Komatz, Simon Eder, l’Autriche faisait un premier grand pas vers la médaille grâce à un excellent passage de Dunja Zdouc qui profitera parfaitement des craquantes devant elle. La Norvège loin devant, Lisa Theresa Hauser se retrouvait à la bataille avec Hanna Oeberg et Olena Pidhrushna pour le podium. Trois nations pour deux places. Mais comme toujours, la vainqueure de l’individuel d’Antholz fera parler la poudre pour sortir gagnante de ce duel à trois. Presque intouchables derrière la carabine, les Autrichiens débutent idéalement ces Championnats du Monde avec cette belle médaille d’argent à la clé.

Crédit photo : Kevin Voigt

Derrière, la médaille de bronze se jouera au finish ! Pour seulement cinq dixièmes, Hanna Oeberg prendra l’avantage sur Olena Pidhrushna. La Suède en bronze donc devant l’Ukraine et une équipe de France avec des regrets.

Déception pour les Bleus

Comme à Ostersund en 2019 et à Antholz l’an dernier, les tricolores débutent leurs Mondiaux avec des regrets. Pourtant très bien lancé par Émilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet (2e derrière la Norvège à la mi-course), le relais français basculera lors du tir debout d’Anaïs Chevalier-Bouchet. À une balle de ressortir du pas de tir avec Tiril Eckhoff, l’Iséroise se loupera sur sa dernière balle. Prise par les émotions, la Française n’arrivera jamais à se ressaisir. Ses trois balles de pioche hors cible, elle devra malheureusement visiter l’anneau de pénalité. Au-delà de la minute, le podium était toujours jouable pour Julia Simon, dernière relayeuse française à s’élancer. Malheureusement, les filles devant elle n’ouvriront pas beaucoup de portes. Le clan tricolore devra se contenter d’une cinquième place ce mercredi devant l’Italie et L’Allemagne.

Résultats complets :
C73C_v1

crédit photo : Kevin Voigt

1 Commentaire

  • Pourquoi continuer les mêmes erreurs quant au choix des athlètes pour les relais? Anaïs Chevalier Bouchet ne semble pas avoir amélioré son tir, dommage pour l’équipe!
    Elle recommence les mêmes erreurs encore et encore, ce n’est pas facile mais ça ne l’est pour personne.

Commenter