fbpx
Championnats du Monde

Antholz – Johannes Boe domine les débats

Johannes Boe IBU

Le voilà enfin ce titre de Champion du Monde pour le norvégien. Derrière lui deux tricolores, Quentin Fillon Maillet en argent et Emilien Jacquelin en bronze.

La grande dernière

Arrivés dans le stade pour le premier tir, les biathlètes s’installent sur les tapis qui leurs sont réservés. Cent cinquante balles plus tard, quatorze des trente biathlètes réussissent le plein et forment un premier groupe de tête. Le futur vainqueur du jour est de ceux-là. Côté Français seul Simon Desthieux réussit à blanchir ses cinq cibles.

Dans la boucle qui suit Johannes Boe décide de mettre une accélération, son coéquipier Johannes Dale, son frère Tarjei, Benedikt Doll et Julian Eberhard lui emboîtent le pas.

Deuxième passage au tir, le trio norvégien réussit le plein et ressort en tête. Simon, Quentin et Emilien font à leur tour eux aussi basculer toutes les palettes. Résultat que Martin n’arrive pas à faire, encore 150 mètres supplémentaires pour le catalan. En toute logique le trio tricolore quitte le stade derrière le trio scandinave. Johannes Kuehn, Vetle Sjaastad Christiansen et Benedikt Doll sont en embuscade.

Quentin à la poursuite

En forme sur les skis, Quentin Fillon Maillet décide de partir à la poursuite des “norges” et réussit à rattraper le wagon. Derrière ce nouveau quatuor de tête Kuehn et Christiansen rattrapent les deux autres Français. Martin est à ce moment de la course 10ème à une trentaine de secondes.

Quentin prend l’initiative de lâcher la première balle mais malheureusement pour lui elle ne blanchit pas la cible. Johannes Boe ne faiblit pas et réalise le seul tir parfait parmi les hommes de tête. Emilien et Quentin, tout deux pénalisés, doivent donc se rajouter 150 mètres dans les jambes.

Johannes voyant la victoire lui tendre enfin les bras, décide d’en remettre une couche sur les skis et creuse donc un peu plus l’avance sur ses poursuivants.

Arrivé dans le stade pour son tout dernier tir des mondiaux Johannes Boe a son destin en main. Les unes après les autres les cibles se referment, le norvégien réussit le vingt sur vingt et peut s’envoler vers la victoire. Avec lui aussi une marge sur ses poursuivants, Quentin Fillon Maillet doit réussir un bon tir pour s’assurer la médaille d’argent. Le Français n’y arrive pas et part sur l’anneau de pénalité pour la troisième fois. Heureusement pour lui les biathlètes qui le suivent partent aussi à la faute, à l’exception d’Emilien Jacquelin et de Martin Fourcade. Le grenoblois repart troisième et peut remporter sa troisième médaille des mondiaux.

Fin de course à deux vitesses

De son côté Johannes Boe termine tranquillement la course seul en tête et s’offre son premier titre individuel de ces mondiaux. Le jeune papa en profite pour placer un clin d’œil à sa femme et son fils dans la dernière ligne droite. Bravo champion !

Derrière lui Quentin Fillon Maillet remporte sa troisième médaille, la deuxième en argent. Le tricolore est l’un des hommes forts de ces mondiaux, Champion du Monde du relais hommes, vice-champion du Monde du sprint et désormais de la mass-start, le jurassien ne sera jamais descendu plus bas que la septième place (relais mixte, poursuite et individuel).

Rapidement repris par Tarjei Boe, Emilien Jacquelin va pour la seconde fois de ces mondiaux terminer une course au sprint face à un Boe, mais pas le même cette fois. A quelques encablures de la ligne d’arrivée, le Français déboite sur la droite du Norvégien pour lui faire l’intérieur et prendre le lead. Plus fort que son adversaire, le Villardien passe la ligne d’arrivée le premier et décroche sa quatrième médaille.

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric Mathieu

Aymeric Mathieu

Rédacteur Biathlon Live

Commenter