fbpx
Courses pré-saison

Sjusjoen – Le bilan [Hommes]

Courses de pré-saison obligent, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives. Motivations différentes, derniers réglages et des nations absentes sont à prendre en compte. Cependant, quelques enseignements ressortent de ce week-end norvégien et nous donnent la température à moins de deux semaines de la reprise de la Coupe du Monde à Ostersund.

Martin Fourcade entre récompenses et confiance.

Il n’a pas quitté le podium du week-end et c’est bien le seul. Seulement 3 fautes sur 30 cibles à blanchir au total, des temps de ski rassurants à défaut d’être écrasants, le leader du biathlon français a fait le plein de confiance en Norvège. Troisième d’un sprint (9/10) disputé dans des conditions météorologiques compliquées, le tricolore a raflé la mise sur la mass start de dimanche, ne commettant que deux erreurs et laissant entrevoir une maîtrise dans sa gestion de course qui rappelle d’excellents souvenirs. De là à entrevoir une éclaircie pour la nouvelle saison après un dernier exercice compliqué? L’intéressé répond : “J’ai su garder la cap, encaisser les coups la saison dernière. Ça fait partie d’une carrière de haut niveau. Je me suis entraîné dans mon coin cet été sans trop me montrer pour revenir dans le match et peser sur l’hiver qui arrive.” Seul l’avenir le dira…

© Eriksen Sondre

Johannes Boe encore en rodage.

Bien sûr, les Loginov, Samuelsson et autres Eberhard n’étaient pas présents, mais la concurrence autour de cette compétition norvégienne était relativement importante, à commencer par Johannes Boe. Le vainqueur du dernier gros globe de cristal a alterné le bon et moins bon tout au long du week-end. Dans le dur sur les skis lors du sprint, il a été impérial dans ce domaine le lendemain (meilleur temps de la mass-start). En revanche, il l’a moins été derrière sa carabine avec une faute sur le sprint (4ème) et surtout quatre erreurs sur la mass-start (6ème). Des prestations mitigées mais le norvégien s’est voulu rassurant après l’épreuve groupée : “Oui c’était évidemment inquiétant ma méforme d’hier, mais il reste du temps avant la Coupe du Monde, donc personnellement je n’étais pas plus inquiet que ça. Mais ça va tellement mieux aujourd’hui que je suis tout de même soulagé.

© Eriksen Sondre

Les outsiders se cherchent encore, les italiens loin derrière.

Respectivement 54ème et 55ème du sprint avec 4 et 5 fautes au tir, les italiens Dominik Windisch et Lukas Hofer ont sombré lors du sprint de Sjusjoen et ont décidé de ne pas participer à la mass-start du lendemain. Chez les allemands, outre la performance de Johannes Kuehn vainqueur du sprint, les autres athlètes, en difficulté sur les skis et surtout au tir, comme Simon Schempp, Erik Lesser, Benedikt Doll ou encore Arnd Peiffer se sont contentés de place d’honneur. Côté norvégien, en l’absence de Vetle Christiansen et de Lars Helge Birkeland , seul Tarjei Boe a tiré son épingle du jeu. Douzième du sprint avec deux fautes, il s’est offert une 7ème place sur la mass-start. Les outsiders ont donc encore du travail pour viser de bonnes performances sur la Coupe du Monde.

© Frode Monsen

Une jeunesse qui pointe le bout de son nez.

Outre la performance stratosphérique de Fabien Claude sur les skis (meilleur temps) sur le sprint, les jeunes pousses étrangères se sont montrées à leur avantage lors des sélections de Sjusjoen. Âgé de 22 ans, le norvégien Aleksander Fjeld Andersen a pris la deuxième place du sprint avec un sans faute, performance très rare sur cette course aux conditions climatiques compliquées. Son compatriote du même âge, Endre Stromsheim, a lui pris la troisième place sur la mass-start, en devançant au sprint Jakov Fak, avec seulement deux fautes au tir et un très bon temps de ski. À noter également la cinquième place sur le sprint de l’allemand de 25 ans Philipp Horn, malgré 2 fautes sur son tir debout. Des performances qu’il faudra confirmer pour viser plus haut en Coupe du Monde, dans des sélections où la concurrence est rude.

Aleksander Fjeld Andersen © Geir Olsen

Des bleus sur courant alternatif.

Évidemment, le bilan comptable de l’équipe de France est plus que satisfaisant à la vue des performances de Martin Fourcade mais aussi de la deuxième place d’Antonin Guigonnat sur la mass-start de dimanche. Mais il n’est pas non plus parfait. Avant de s’emparer de cette deuxième place, le skieur haut-savoyard avait terminé à une lointaine 37ème place sur le sprint. Quentin Fillon Maillet, troisième du général l’hiver dernier, n’a jamais réussi à intégrer le top 10 (15ème sur le sprint, 12ème sur la mass-start), trop handicapé par son tir (deux et trois fautes). Bilan quasiment identique pour Emilien Jacquelin. Enfin, Simon Desthieux, après une belle sixième place sur le sprint, a craqué derrière la carabine le lendemain avec pas moins de six fautes, dont quatre sur le dernier tir alors qu’il pouvait encore jouer le podium, pour une 22ème place au final. Le bilan est donc mitigé pour les coéquipiers de Martin Fourcade qui ont eu du mal à régler la mire, mais il pourront toujours se rassurer à la vue des excellents temps de ski relevés sur le week-end norvégien.

© Geir Olsen

La déclaration du week end :

“Il est définitivement de retour. Ça va être dur de le battre”

Johannes Boe à propos des performances de Martin Fourcade à Sjusjoen.

Et à part ça ?

Pari perdu ? Besoin de se sentir à l’aise pour cuisiner ? Martin Fourcade a régalé son équipe (et sans doute quelques fans) le soir du sprint de Sjusjoen en préparant des gaufres dans une tenue pour le moins légère et originale !

La suite du programme ?

Alors que ce premier week-end de courses internationales en Norvège a permis de répondre à quelques interrogations, la vérité sur les différents états de forme éclatera lors du premier week-end de compétition officiel à Ostersund à la fin du mois. En attendant, les biathlètes sont repartis en préparation afin d’affiner les derniers réglages. Les bleus, eux, vont rester encore quelques jours en Norvège avant de rentrer se reposer en fin de semaine en famille et de prendre la route d’Ostersund dès le début de la semaine prochaine pour entamer la nouvelle saison !

Crédit photo : Geir Olsen

Auteur

Damien JAEN

Damien JAEN

Éditeur Biathlon Live

Commenter