fbpx
IBU Cup

Sébastien Mahon : « Trouver plus de régularité »

À la veille des Championnats d’Europe, Sébastien Mahon est revenu pour nous sur son début de saison et ses ambitions pour le reste de l’hiver.

Tu es actuellement 35e du général et 4e tricolore, comment juges-tu ton début de saison en IBU Cup ?

Il faut se rendre à l’évidence que c’est un début de saison médiocre, mais ayant eu une préparation écourtée et très difficile, je ne m’attendais pas à vraiment mieux. Depuis le 9 novembre, je me bats avec une lésion musculaire à la cuisse droite que j’ai traînée jusque-là. Depuis début janvier ça commence à mieux aller, mais j’ai pris beaucoup de retard dans ma préparation et ça reste encore très fragile. Donc, au final, je suis déjà satisfait de pouvoir mettre le dossard et faire du mieux que je peux.

En ce début de saison nous avons un peu l’impression que tu es plus à l’aise sur les relais que sur les courses individuelles, comment expliques-tu cela ?

Oui, il est vrai que les relais m’ont plutôt bien réussi, mais je ne pense pas être meilleur dans ce type d’exercice. L’avantage est que les distances sont plus courtes et donc créent moins d’écart en ski. Au niveau du tir je suis plus à l’aise en confrontation donc ça m’a permis de tirer mon épingle du jeu.

Crédit photo : IBU
Justement, parle-nous un peu du relais mixte et de ton très bon relais !

J’ai été parfaitement servi par mon premier coéquipier (ndlr : Oscar Lombardot), au contact de beaucoup de nations ce qui m’a permis de me glisser dans les skis des autres. Ensuite, j’ai réalisé des tirs assez engagés, une pioche au couché et aucune en debout pour repartir en tête. Je dirais que je n’ai rien fais de plus que me concentrer sur ma course ce qui m’a permis de profiter des erreurs des autres. Dans le dernier tour, j’ai perdu un peu de temps, mais j’ai quand même passé le relais en tête aux filles qui ont fait un super travail !

Demain s’ouvrent les championnats d’Europe. Avec quelles ambitions abordes-tu cet évènement ?

Pour ces Championnats d’Europe j’arrive avec aucune attente. Vu que ma préparation a été retardée, plus je vais faire de courses, mieux ça va aller donc je vais profiter de cela pour continuer à réaliser des meilleurs temps de ski et au niveau du tir réaliser des courses pleines. Ensuite, on verra où je me situe dans le classement. Je veux me donner à 100% de mes capacités actuelles.

À plus long terme, que vises-tu sur cette saison en IBU Cup ?

Pour ce qui est de la suite en IBU Cup, je compte bien essayer de m’installer plus souvent dans les quinze premiers. Et y trouver plus de régularité dans mes résultats, que se soit au classement comme derrière la carabine.

Crédit photo : Julia Sadykova

Commenter