fbpx
IBU Cup Junior Cup

Obertilliach – Sébastien Mahon : “Le plaisir avant tout”

Membre du relais français paré d’or samedi aux Mondiaux Juniors, Sébastien Mahon sera au départ cette semaine des dernières courses IBU Cup de l’hiver. Le Jurassien veut avant tout se faire plaisir après un hiver perturbé par une blessure.

Bonjour Sébastien ! Tu as terminé tes Mondiaux juniors de la plus belle des manières samedi en remportant le titre sur le relais avec tes coéquipiers…

Oui c’était super de terminer ces Mondiaux avec l’or ! En plus, mes derniers Mondiaux juniors avec une équipe pleine de talents et une super cohésion de groupe, que demander de plus ?

Après un début d’hiver compliqué, ralenti par une blessure, tu sembles peu à peu retrouver le rythme sur les skis sur cette fin de saison…

Oui j’ai enfin réussi à retrouver une bonne partie de ma forme. Ça faisait plaisir de pouvoir m’exprimer un peux mieux, mais je ne suis encore pas à 100% et cette blessure n’est toujours pas remise totalement…

Après deux tops 15 sur les courses individuelles aux Mondiaux, tu as donc remporté l’or sur le relais. Mais tu as connu quelques difficultés sur ton tir debout en visitant l’anneau de pénalité. Comme expliques-tu cet accroc ?

J’ai eu quelques petits soucis sur mon tir debout et en ski ce jours-là car je n’étais pas au mieux de ma forme. Comme je vous l’ai dit plus tôt, ma blessure n’est pas encore guérie totalement et l’enchaînement de quatre courses en sept jours était de trop. En plus de ça un petit peu de stress car je ne voulais pas décevoir les copains et les lancer dans les meilleures dispositions.

Crédit photo : IBU

Je savais que les gars allaient nous ramener en tête !

Sébastien Mahon
Tu passes tout de même le relais à Éric Perrot toujours dans le match pour les médailles. Mais il devait y avoir un peu de frustration une fois ta course terminée…

Oui j’ai été déçu de ma course mais même avec ce tour de pénalité je pense avoir limité la casse car les nations de devant avaient mis leurs meilleurs athlètes au début. Et les nations favorites étaient encore derrière moi au moment où j’ai passé le relais à Éric. Donc nous étions toujours dans le coup pour la médaille mais aussi pour la victoire.

Et Éric Perrot et Émilien Claude ont parfaitement terminé le travail pour décrocher cette médaille d’or…

Éric et Émilien ont fait ce qu’ils savent faire, j’avais entièrement confiance en eux et ils l’ont montré sur la piste comme derrière la carabine. Au fond de moi j’étais frustré de ma course personnelle mais je savais que les gars allaient nous ramener en tête !

En milieu d’hiver tu nous confiais vouloir te faire un place plus régulièrement dans le top 15 en IBU Cup. Il reste désormais une étape sur ce site d’Obertilliach que tu connais bien. Est-ce toujours d’actualité ?

Oui je voulais entrer dans le top 15. J’ai des objectifs totalement différents pour ces dernières courses. Je veux mettre la priorité sur le plaisir avant tout. J’ai envie de retrouver du plaisir à courir et faire des courses où je suis content de la copie que je rendrai au tir et en ski. Le résultat sera normalement bon si j’y arrive mais il ne sera que secondaire.

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter