fbpx
IBU Cup

IBU Cup | Bilan général dames

Une saison d’IBU Cup marquée par des courses ouvertes avec au bout la victoire finale, sans contestation, de Vanessa Voigt. Bilan !

Alors que la compétition hommes a été ultra dominée par seulement deux nations, il en a été tout autre chez les dames. Sur chaque course, une dizaine de filles étaient en capacité de monter sur le podium et d’aller chercher la victoire. Si Vanessa Voigt a survolé les débats en remportant quatre courses, autres Russes, Norvégiennes et Françaises ont toutes pu grimper sur le podium.

Vanessa Voigt et les autres

Après un début de saison poussif, deux tops 10 sur les trois premiers week-ends, Vanessa Voigt a clairement augmenté son niveau en arrivant en Slovaquie. Douzième au début du week-end à Brezno-Osrblie, l’Allemande signe un triplé et passe en tête du général. Une position qu’elle ne quittera plus de l’hiver ! Loin d’être la biathlète la plus rapide de la saison, Vanessa Voigt peut s’appuyer sur un tir ultra solide. 240 balles tirées, 225 cibles blanchies ! Avec près de 94 % de réussite au tir, l’Allemande sait dans quelle direction axer son entraînement pour représenter l’Allemagne au plus haut niveau.

Vanessa Voigt Crédit photo : Kevin Voigt
La nouvelle garde Norvégienne a du talent

Avec cinq filles dans le top 20 dont trois dans les quatre meilleures biathlètes de l’hiver, la Norvège réalise une belle saison. Emmenée par son trio ErdalSkredeKalkenberg, la nation scandinave a, au fil de l’hiver, joué sur le devant de la scène d’un circuit qui ne lui a pas vraiment souri les dernières années. Avec pourtant une seule victoire à mettre au compteur de d’Emilie Kalkenberg, les Norvégiennes peuvent se targuer d’une bonne campagne Européenne auréolée de deux médailles d’argent et d’un de bronze. À noter également que la jeune Aasne Skrede sera encore junior la saison prochaine.

Aasne Skrede Crédit photo : Kevin Voigt
Les Russes en mode Spoutnik

En terminant les deux meilleures Russes de cette saison d’IBU Cup, les deux Anastasia, encore juniors, signent un excellent hiver. Récompensée du globe du sprint, Anastasia Shevchenko a un temps été en tête du général avant de faire l’impasse sur l’étape slovaque et de ne plus être en mesure de remonter sur la plus haute marche. Portée par un gros niveau à ski tout au long de l’hiver, Anastasiia Goreeva n’a pas remporté de globe, mais a su s’imposer cette saison contrairement à son homonyme. Grace à une belle performance de son jeune groupe, les Russes remportent une nouvelle fois le classement des nations en IBU Cup. Le biathlon russe féminin a de beaux jours devant lui !

Anastasia Shevchenko Crédit photo : Kevin Voigt
Stina Nilsson, le dur apprentissage du tir

Pour sa première saison en tant que biathlète, la Suédoise n’a pas démérité. Logiquement biathlète la plus rapide sur l’ensemble de la saison, Stina Nilsson a signé sa meilleure performance lors du week-end à Brezno-Osrblie avec une 8e place sur la poursuite avec trois fautes au tir. Avec 72,7 % de réussite au tir, la Scandinave a encore du travail pour parfaire sa technique et s’assurer une place dans le groupe Coupe du Monde. Un groupe qu’elle a eu la chance d’intégrer sur la dernière étape de la saison à domicile.

Stina Nilsson Crédit photo : Kevin Voigt
Les Bleues prennent de l’expérience

En comparaison de la dernière saison durant laquelle pas mal de filles découvraient l’IBU Cup, le niveau global cette saison a haussé. Menées par une Lou Jeanmonnot de haut-niveau, le bilan des tricolores cette saison est très encourageant pour la suite. Certaines ont même réussi à monter sur leurs premiers podiums en IBU Cup. Surtout, les juniors du groupe ont exprimé tout leur potentiel lors des Mondiaux Juniors et ont ramenés de belles médailles.

Un bilan complet des Françaises en IBU Cup est à venir !

Statistiques des biathlètes de la saison
  • 1ère – 467 points – Vanessa Voigt – 23 ans (1997) – Allemagne
    • 15 courses, 4 podiums dont 4 victoires
    • 93,8 % de réussite au tir
    • 23ème temps de ski en moyenne
    • Globe du général, de l’individuel et de la poursuite
  • 2ème – 356 points – Karoline Erdal – 23 ans (1997) – Norvège
    • 13 courses, 3 podiums
    • 83,8 % de réussite au tir
    • 14ème temps de ski en moyenne
  • 3ème – 351 points – Aasne Skrede – 20 ans (2000) – Norvège
    • 15 courses, 2 podiums
    • 83,3 % de réussite au tir
    • 7ème temps de ski en moyenne
  • 4ème – 349 points – Emilie Kalkenberg – 23 ans (1997) – Norvège
    • 15 courses, 1 podium dont 1 victoire
    • 85,4 % de réussite au tir
    • 21ème temps de ski en moyenne
  • 5ème – 342 points – Anastasia Shevchenko – 21 ans (1999) – Russie
    • 12 courses, 3 podiums
    • 85,8 % de réussite au tir
    • 11ème temps de ski en moyenne
    • Globe du sprint
  • 7ème – 334 points – Anastasiia Goreeva – 21 ans (1999) – Russie
    • 11 courses, 3 podiums dont 1 victoire
    • 82,9 % de réussite au tir
    • 3ème temps de ski en moyenne
  • 8ème – 325 points – Valeriia Vasnetcova – 23 ans (1997) – Russie
    • 15 courses, 2 podiums dont 1 victoire
    • 77,1 % de réussite au tir
    • 2ème temps de ski en moyenne
  • 9ème – 319 points – Anastasiia Egorova – 26 ans (1994) – Russie
    • 8 courses, 4 podiums dont 2 victoires
    • 88,3 % de réussite au tir
    • 12ème temps de ski en moyenne
  • 32ème – 146 points – Stina Nilsson – 27 ans (1993) – Suède
    • 14 courses, 1 top 10
    • 72,7 % de réussite au tir
    • 1er temps de ski en moyenne

Crédit photo : Kevin Voigt