IBU Cup

Caroline Colombo : “Ça permet de prendre de la confiance”

Deuxième ce jeudi sur le sprint d’ouverture de l’IBU Cup, Caroline Colombo a bien voulu revenir pour nous sur sa première course de la saison.

Bonjour Caroline. Félicitations pour ta belle deuxième place sur le sprint. On imagine que tu es satisfaite de ta première course de la saison !

“Oui c’est une belle course aujourd’hui, ça fait toujours plaisir de commencer la saison comme ça. Rien n’est acté en biathlon et tout peut très vite changer mais ça permet de prendre de la confiance.”

Dans quel état d’esprit abordes-tu ce premier week-end de compétition ? On sait que ce début de saison peut ouvrir de belles choses sur la suite de l’hiver…

“Absolument, je sais que le début de saison est important mais j’essaie vraiment de rester concentrée sur mon biathlon plus qu’aux conséquences de mes résultats. J’ai beaucoup appris l’an passé là-dessus et il est hors de question que je retombe dans le même schéma.”

Crédit photo : IBU

“J’ai abordé la course avec beaucoup de calme et de détachement justement. Je voulais juste prendre du plaisir et réaliser un combo ski/tir propre.”

Tu as réalisé un gros dernier tour qui te permet de monter sur le podium. Quelles étaient les sensations en piste ?

“Durant les courses de sélections, j’ai eu beaucoup de mal à terminer mes derniers tours donc j’ai préféré partir prudemment sans en rajouter. Ça m’a permis d’être plus fraîche dans le dernier tour pour grappiller du temps sur mes adversaires. C’était la bonne stratégie aujourd’hui !”

Tes soucis de santé rencontrés durant l’automne semblent derrière toi à présent…

“Exactement, même si je n’ai pas fait la préparation souhaitée sur cet automne, la forme répond bien en ce moment. On peut clairement dire que c’est du passé maintenant.”

Crédit photo : IBU

Au debout tu rates la cible à deux reprises. Quelles étaient les conditions sur le pas de tir ? Il n’y a pas eu un sans-faute sur la course…

“Oui, on a eu beaucoup de vent sur la course et plutôt irrégulier. J’ai dû cliquer et contre-viser sur mon tir couché. En debout j’avais vraiment du mal à tenir ma carabine, le vent était irrégulier, impossible de m’appuyer dessus. Des conditions compliquées mais « tirables » quand même. Je pense que c’est surtout l’excitation de la première course qui explique cette absence de 10/10.”

Désormais, l’objectif est de continuer sur cette dynamique sur les deux courses du week-end ?

“Absolument ! Continuer à prendre du plaisir sur cette piste que j’apprécie et rendre de belles copies au tir.”

Crédit photo : Kevin Voigt

CYCLES ET SPORTS