fbpx
IBU Cup

Bilan – Dans les skis… des Françaises en IBU Cup

Saison terminée pour les Bleues d’IBU Cup. Émotions, confirmations, désillusions et révélations au programme de ce bilan !

6ème – 304 points – Lou Jeanmonnot – 23 ans (1997)

Trente-troisième avec 240 points la saison dernière, Lou Jeanmonnot a réussi à passer un cap cet hiver. La native de Pontarlier entame bien son hiver à Arber, mais le meilleur reste à venir. Après un premier podium en IBU Cup la saison dernière, Lou en décroche un nouveau lors du sprint du second week-end en Allemagne. Elle comptabilise à la fin de l’hiver six tops dix en douze courses et ne sort des points qu’une seule fois, lors de l’individuel des Europes.

L’hiver dernier, sa saison s’était terminée précipitamment. La Franc-Comtoise n’a une nouvelle fois pas terminé la saison IBU Cup, mais pour la meilleure des raisons. En effet, ses bonnes performances sur le circuit B lui permettent de s’ouvrir les portes de l’équipe première et Lou Jeanmonnot goûte à ses premières courses de Coupe du Monde, avec succès.

Lou Jeanmonnot Crédit photo : Kevin Voigt

Déjà très précise derrière la carabine l’hiver dernier, 87% de réussite, la tricolore s’est encore améliorée cette saison en grimpant à 91%. Physiquement, la jeune Française est certes encore légèrement en dessous du niveau des filles du groupe A, mais au moins elle sait déjà sur quoi travailler cet été.

25ème – 187 points – Sophie Chauveau – 21 ans (1999)

Pour sa deuxième saison en IBU Cup, la Bornandine a montré de belles choses. Après une bonne première partie de saison, Sophie Chauveau arrive aux Mondiaux Juniors, ses derniers, avec le niveau pour aller chercher une médaille individuelle. Malheureusement la tricolore connaît un passage à vide au tir et décroche une dixième place sur le sprint comme meilleur résultat. Sur la dernière course des Mondiaux Juniors, Sophie décroche tout de même le titre avec les copines malgré un tour de pénalité.

La Française profite de cette bonne dynamique pour enchaîner avec son tout premier podium en IBU Cup sur l’individuel court d’Obertilliach. Une troisième place qui vient enfin récompenser tout le travail effectué par la Haut-Savoyarde cet hiver. Après une saison dernière écourtée, Sophie Chauveau nous a montré cet hiver ce dont elle est capable au tir comme sur les skis.

Sophie Chauveau Crédit photo : Kevin Voigt

Pénalisée par son tir l’hiver dernier, 75% de réussite, Sophie Chauveau a trouvé les clés et a augmenté sa moyenne de réussite à 84,4%. En plus d’avoir cet hiver une belle réussite au tir, la Bornandine a clairement mis le mode fusée en route. Sur un circuit au niveau à ski très relevé avec des filles de Coupe du Monde, Sophie Chauveau a régulièrement réussi à se faire une place dans les dix meilleurs temps de course, avec très souvent de très gros derniers tours.

27ème – 175 points – Caroline Colombo – 24 ans (1996)

Tout comme l’hiver dernier, l’encadrement tricolore ne sélectionne pas Caroline Colombo pour les Mondiaux et décident de l’envoyer aux Europes et en IBU Cup. Habituée au circuit B et plus forte que la saison précédente, on s’attend à voir Caroline jouer les premières places. Mais c’est un tout autre visage que nous montre la Jurassienne.

Si les Championnats d’Europe lui avaient bien réussi l’hiver dernier avec quatre tops 15 en autant de courses, cette saison il n’y a eu aucun top 20. Trop imprécise face aux cibles, 74% de réussite, Caroline Colombo termine loin des places auxquelles elle aspire et son retour en Coupe du Monde semble s’éloigner. Alors certes, elle décroche une médaille d’argent sur le relais mixte simple, mais elle la doit surtout à un dernier tour de folie de son binôme Émilien Claude qui gagne deux places et décroche quasi à lui seul la médaille.

Petit sursaut d’orgueil sur la dernière course individuelle de l’hiver, Caroline réalise enfin un sans-faute et monte sur la troisième marche du podium.

Caroline Colombo Crédit photo : Kevin Voigt

L’hiver dernier, la native de Pontarlier avait su tout donner pour réintégrer l’équipe première, cette saison ça n’a pas été le cas. La faute à une qualité de tir pas au rendez-vous, mais aussi suite à une décision peu compréhensible de l’encadrement qui a décidé de ne pas utiliser son extra-quota pour le dernier week-end de Coupe du Monde. Un quota auquel pouvait prétendre Caroline, mais aussi Camille Bened ou Sophie Chauveau pour s’essayer au très haut niveau.

29ème – 163 points – Camille Bened – 20 ans (2000)

Avec une seule place gagnée par rapport à la saison dernière, on pourrait se dire que la tricolore a plafonné cet hiver, mais seule une personne ne suivant pas nos jeunes pousses pourrait dire cela. À tout juste 20 ans, Camille Bened connaît sa deuxième saison en IBU Cup et a une nouvelle fois montré de très belles choses.

Dès le premier week-end, la tricolore signe un sprint de folie. Auteure d’un sans-faute et d’un bon temps de ski, Camille Bened réussit à monter sur son premier podium en IBU Cup.

Arrivée aux Mondiaux Juniors parmi les favorites, Camille Bened a tenu son rang. Médaillée d’or sur l’individuel d’ouverture avec un magnifique tir parfait et rapide, la tricolore enchaîne derrière avec deux fois la quatrième place sur le sprint et la poursuite. La tricolore termine en beauté ses Mondiaux avec un quatrième sacre sur le relais féminin en autant de participations.

Ultra précise derrière la carabine tout l’hiver avec plus de 90% de réussite, Camille Bened est une valeur sur dans ce domaine. Avec des temps de ski plus que correct à son âge et pour sa deuxième saison en IBU Cup, la Haut-Savoyarde a une nouvelle fois impressionné son monde.

32ème – 146 points – Gilonne Guigonnat – 22 ans (1998)

Si la saison dernière elle avait su s’imposer comme une des meneuses du groupe IBU Cup, ce fut plus compliqué cet hiver pour Gilonne Guigonnat.

Sixième sur la première course de la saison, puis plus aucun top 20 pour la Haut-Savoyarde. Pourtant très précise face aux cibles, en atteste sa moyenne de 87,1%, la biathlète du club de Villard sur Boege n’a semble-t-il pas réussi à trouver le bon rythme cette saison. Sans gros coup d’éclat ni grosse contre-performance, Gilonne Guigonnat a tourné autour de la trentième place au fil de la saison.

Gilonne Guigonnat Crédit photo : Kevin Voigt

À 22 ans, la tricolore n’a pas eu le déclic à ski qui lui ferait pourtant passer un cap pour la suite de sa carrière. À son âge, une biathlète est encore jeune, mais les saisons passent, les opportunités d’intégrer le groupe A se font rares et la concurrence autour d’elle se fait menaçante.

44ème – 110 points – Paula Botet – 20 ans (2000)

Sans contestation, la Vosgienne est la révélation dames de cette saison en IBU Cup ! Présente pour la toute première fois de sa jeune carrière sur le circuit B, Paula Botet n’y est pas allée par quatre chemins. Alors qu’elle fêtait ses 20 ans seulement trois semaines avant le début de la saison IBU Cup, la native de Sallanches démarre la saison par quatre courses dans les points ! Pas impressionnée, elle réussit par la suite une très bonne campagne européenne pour une biathlète de son âge en rentrant deux fois dans les points.

Aux Mondiaux Juniors, la tricolore passe tout près de décrocher une médaille sur l’individuel avec une solide performance sur le pas de tir. Continuant sur sa lancée, Paula Botet réalise un sans-faute sur le relais qu’elle lance de la meilleure des manières vers le titre. Pour conclure l’hiver, toujours sur le site d’Obertilliach, la tricolore monte sur son premier podium en IBU Cup, lors du relais mixte simple aux côtés de Sébastien Mahon.

Paula Botet Crédit photo : Kevin Voigt

Tout comme les filles précédemment citées, Paula Botet signe une saison avec une solide performance au tir, 90% de réussite. À tout juste 20 ans, la tricolore a encore le temps de prendre de l’expérience à skier et dans un collectif tel que celui de la France, tout porte à croire qu’elle file dans la bonne direction.

94ème – 28 points – Eve Bouvard – 21 ans (1999)

Sur un circuit où le niveau est plus élevé que les saisons précédentes, Eve Bouvard a eu du mal à se faire sa place. Pourtant assez précise face aux cibles, 82,2% de réussite, la tricolore est trop souvent passée du très bon au bien moins bon. Ses résultats au tir et son niveau à ski un cran en dessous des filles de son âge ne lui ont pas permis d’aller récolter beaucoup de points cette saison. On notera ses deux belles performances aux Mondiaux juniors avec une septième place sur le sprint et le titre avec les copines sur le relais féminin.

En somme, un hiver compliqué pour Eve Bouvard qui aura beaucoup à faire cet été pour revenir plus fort la saison prochaine.

126ème – 4 points – Camille Coupé – 19 ans (2001)

Plus jeune biathlète tricolore sélectionnée cette saison, Camille Coupé a débarqué sur le circuit sur la seconde étape d’Arber, profitant du départ de Lou Anne Chevat et de ses bons résultats en sélections nationales. Après deux premières courses quelque peu difficiles à ski, la native de Grenoble effectue son retour après les Championnats d’Europe, à Brezno-Osrblie. La tricolore obtient ses premiers points lors du deuxième week-end en Slovaquie sur l’individuel court.

Frôlant par la suite à trois reprises avec les points, Camille Coupé clôture sa première saison d’IBU Cup avec de belles pistes de préparation pour l’hiver prochain.

Lou Anne Chevat – 20 ans (2000)

Malheureusement aucun point récolté cet hiver pour la Grenobloise qui effectuait ses premiers pas sur le circuit IBU Cup (deux courses disputées).

Crédit photo : Kevin Voigt