fbpx
Divers

Martin Fourcade : “Je suis en paix avec ma décision”

Martin Fourcade - Picture Alliance / Icon Sport

À l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Martin Fourcade s’est confié sur plusieurs sujets. Sa nouvelle vie, l’équipe de France et les premières courses de l’hiver à vivre depuis son canapé…

Le bon moment de partir

Il y a quelques jours sortait le deuxième livre de Martin Fourcade. “Un dernier tour de piste” pour revenir, sous forme de journal de bord, sur l’ultime saison de son immense carrière.

Quasiment 7 mois après la décision de tourner définitivement la page, le néo-retraité ne regrette pas son choix, comme il le confie à nos confrères de RMC.

“C’est une décision qui s’est imposée à moi-même, peut-être la décision la moins cartésienne de ma carrière. Et j’ai vraiment l’impression que ce n’était ni trop tôt ni trop tard, que c’était le bon moment pour partir.”

“Tout ce que j’ai vécu depuis me conforte dans ce choix-là. Le confinement en famille, qui m’a permis de retrouver ma compagne, de découvrir mes filles. Une saison prochaine qui s’annonce aléatoire et sur laquelle j’aurais eu du mal à me projeter à ce stade de ma carrière. Je suis en paix totale, une décision sereine.”

Une nouvelle vie chargée

Jeune retraité mais toujours aussi actif ! S’il confie vouloir passer plus de temps avec sa famille, le quintuple champion olympique souhaite continuer à s’investir dans plusieurs projets. C’est le cas pour le Martin Fourcade Nordic Festival, annulé cet été, mais de retour l’année prochaine.

“Il y a l’ambition de vouloir passer plus de temps en famille, de faire du sport parce que c’est quelque chose que j’apprécie. De consacrer du temps à ma famille et mes amis ce que je n’ai pas beaucoup pu faire ces dernières années.”

“Paris 2024 et le CIO en sont certes un domaine qui me passionne et dans lequel j’ai envie de m’investir. Mais il y a aussi l’organisation l’an dernier du Martin Fourcade Nordic Festival qui me donne envie de prolonger dans cette voie, un peu plus dans l’évènementiel.”

L’envie de voir les copains performer

Désormais dans la peau du simple spectateur, Martin Fourcade sera le premier supporter de ses anciens coéquipiers. S’il porte une affection toute particulière à Émilien Jacquelin, il espère que tous les Bleus seront au rendez-vous.

“J’ai un vrai regard bienveillant sur Emilien, l’envie de le faire progresser. Je crois que j’ai ce regard bienveillant sur l’ensemble de l’équipe de France. J’ai envie de les voir relever les chalenges qui les attendent.”

“Ce sera le cas de Quentin cet hiver. D’Antonin aussi que j’espère de retour à son meilleur niveau. De Simon Desthieux qui n’est pas loin de passer le cap, de Fabien Claude qui pourrait se révéler. Je vais regarder cette équipe avec énormément d’affection et l’envie de les voir performer, comme on regarde des copains sur son canapé.”

Des sensations mitigées en tant que spectateur

Prêt à vibrer derrière les performances des Français, le néo-retraité se doute que les premières courses de l’hiver seront difficiles à vivre depuis son canapé. Toutefois, il n’appréhende pas ce moment qui ne remettra pas en cause son choix d’arrêter.

“Je sais que je regarderai et que j’aurai forcément des sensations mitigées, même si je suis en paix avec ma décision et que je ne reviendrai dessus pour rien au monde.”

“Je ne l’appréhende pas parce que c’est une décision qui s’est imposée à moi et que je ne regrette aucunement.”

“Un dernier tour de piste” est disponible depuis le 30 septembre. Vous pouvez l’acheter ICI.

Crédit photo : Picture Alliance / Icon Sport

Commenter