fbpx
Divers

Justine Braisaz : “Je fais des tirs beaucoup plus instinctifs”

Actuellement en stage à Font Romeu, Justine Braisaz est ravie de ses sensations derrière la carabine, à deux mois du début de l’hiver.

De la confiance sur le pas de tir

Malgré une première étape du Summer Tour aux Plans d’Hotonnes qui ne s’est pas déroulée idéalement (5e du sprint et 6e de la poursuite), tous les feux semblent au vert pour Justine Braisaz-Bouchet dans sa préparation. À deux mois de l’ouverture de la saison à Ostersund, La biathlète des Saisies est actuellement dans les Pyrénées avec l’ensemble de l’équipe de France pour effectuer un stage en altitude. L’occasion pour la Savoyarde de revenir sur ses sensations sur le pas de tir.

Justine Braisaz-Bouchet – Crédit photo : Leo Authamayou

Souvent mise en difficulté derrière sa carabine ces derniers hivers, la tricolore a semble-t-il trouvé quelques déclics cet été, comme elle l’explique au micro de la FFS

“J’ai des bonnes sensations au tir en ce moment. Je vais vraiment à l’essentiel, j’affirme au niveau de ma poignée et je fais des tirs beaucoup plus instinctifs et dans le rythme. Je suis capable de rivaliser avec les plus rapides sur de l’installation et le temps de tir.”

En confiance à moins de 70 jours d’un hiver olympique très important, Justine Braisaz-Bouchet se projette également avec enthousiasme sur les prochaines semaines où le travail physique va monter d’un cran…

“Samedi on commence par de la PMA (Puissance Maximale Aérobie) en confrontation, ça va être très intéressant. Il y a un peu de fatigue musculaire dû au volume de l’été, mais ça va décrasser le corps. C’est l’une des périodes que j’adore, il est temps de mettre de l’intensité.”

La saison dernière, Justine Braisaz-Bouchet a terminé troisième tricolore au quinzième rang mondial. La Française voudra assurément se refaire une place dans le top 10 cet hiver, en retrouvant le chemin vers le podium.

Crédit photo : Kevin Voigt