Coupe du Monde

Quentin Fillon Maillet : “Je n’ai pas changé d’objectif”

Quentin Fillon Maillet - Kevin Voigt

L’or olympique dans sa ligne de mire, Quentin Fillon Maillet a toujours le gain du classement général dans un coin de sa tête pour cet hiver.

L’or et le cristal

Le gros globe toujours dans le viseur. Rêvant de remporter pour la première fois de sa carrière le classement général de la Coupe du Monde l’hiver dernier, Quentin Fillon Maillet avait finalement dû se “contenter” de la troisième place mondiale derrière les intouchables Johannes Boe et Sturla Holm Laegreid. Un belle saison tout de même à mettre au crédit du Jurassien, terminant pour la troisième année de suite à cette place.

24.01.2021, xkvx, Biathlon IBU Weltcup Antholz, Massenstart Herren, v.l. Quentin Fillon Maillet (France) /

Si le récent champion de France de la poursuite souhaite ramener l’or olympique à la maison, il ne délaisse pas pour autant ses ambitions sur la Coupe du Monde. Comme il l’a confié à L’Est Républicain Le champion du monde de relais à Antholz espère soulever le gros globe le 20 mars prochain, à la suite de la dernière course de l’hiver disputée à Holmenkollen…

“Je n’ai pas changé d’objectif ! En étant troisième mondial, ce serait mentir que de dire que je ne souhaite pas la place du numéro un. Je pourrais dire que je vise la deuxième place, mais ce serait dommage de ne se contenter que de la deuxième. Cette saison, la Coupe du Monde, c’est plutôt en second plan par rapport aux Jeux Olympiques qui ont la priorité.”

Ne pas connaître le même début de saison

Six mois de préparation derrière lui, le Jurassien est satisfait du travail effectué jusque-là. S’il attend d’enfiler un dossard pour valider ce qu’il a fait cet été, le tricolore avoue avoir modifié certaines choses dans son entraînement pour ne pas revivre un début d’hiver poussif comme l’an dernier…

“Je vois toujours quelque chose à améliorer. On n’a jamais l’assurance qu’on va mettre 100% des balles dans les cibles. Alors oui, je sais que la préparation a été bonne, mais c’est la compétition qui permettra de valider ce qu’on aura fait.”

Quentin Fillon Maillet - Bessans 2021 - Kevin Voigt
Quentin Fillon Maillet – Bessans 2021 – Kevin Voigt

“C’était loin d’être la cata, mais par rapport à ce que j’imaginais, il y avait de la déception. Surtout par rapport à l’investissement que j’avais mis au niveau physique, là où j’avais le sentiment d’avoir bien progressé. C’était une volonté. Il y a peut-être eu de la fatigue. C’est pour ça que cette année, j’ai un peu mitigé mon entraînement avec autant d’investissement, mais dans d’autres domaines que le physique.”

Rendez-vous avec les Norvégiens

S’entraînant actuellement sur le stade des Tuffes à Prémanon, Quentin Fillon Maillet s’envolera dans quelques jours pour la Norvège avec l’équipe de France pour effectuer le dernier stage de la préparation sur neige. À la fin de ce rassemblement à Sjusjoen, les Bleus prendront part aux sélections nationales norvégiennes, ouvertes aux nations étrangères, où ils retrouveront en piste leurs rivaux scandinaves. Un week-end de compétition pour emmagasiner un peu de confiance et régler les derniers détails avant de prendre la direction d’Ostersund pour l’ouverture de la saison…

21.02.2021, xkvx, Biathlon IBU World Championships Pokljuka, Massenstart Herren, v.l. Quentin Fillon Maillet (France), Sturla Holm Laegreid (Norway) und Johannes Dale (Norway) im Ziel / in the finish

“Cela permet de peaufiner les derniers détails et ça libère un peu de pression par rapport au début de saison en Coupe du Monde. Avec les deux Norvégiens (Johannes Boe et Sturla Holm Laegreid) qui sont aux deux premières places mondiales, on aura forcément de vrais repères. Même si, évidemment, je ne néglige pas tous les autres.”

Crédit photo : Kevin Voigt

CYCLES ET SPORTS