fbpx
Coupe du Monde

Pokljuka – Total régal pour les Bleus

Deuxième victoire de la journée pour l’équipe de France ! Grosse performance de Justine Braisaz qui fait la différence. La Norvège et l’Allemagne font 2ème et 3ème.

Quentin, sacré grimpeur

Comme pour le relais mixte simple, ce sont les hommes qui entament la course. Le premier passage au tir ne permet pas de faire de grosses différences, il faut attendre le tir debout. Arrivés dans les premiers sur les tapis, Quentin Fillon Maillet et Philipp Horn font le plein et ressortent en tête. Plus lent qu’à son habitude et que ses adversaires du jour, Tarjei Boe quitte le pas de tir accompagné de Jakov Fak. Le norvégien lâche rapidement le slovène et revient sur le duo de tête. À l’entame de la grosse bosse Quentin accélère tel une attaque de Chris Froome en montagne. Ni Philipp Horn ni Tarjei Boe n’arrivent à le suivre. Le français peut passer le relais avec un peu d’avance.

Johannes fait un écart

Johannes Boe, deuxième relayeur scandinave, n’a pas eu besoin de longtemps pour reprendre Simon Desthieux. Dès l’intermédiaire suivant, 800 mètres, le norvégien est dans les skis du français. Les deux hommes de tête font des erreurs, l’allemand derrière eux n’en fait pas. Ils ressortent du stade à trois. Comme Quentin dans le précédent relais, Johannes Boe met une attaque dans la grande montée. Ses adversaires directs ne peuvent pas le suivre, ce qui lui permet de prendre de l’avance avant de rejoindre le stand de tir. Tirs parfait et rapide pour le tricolore et le scandinave, une en revanche pour le biathlète d’outre-Rhin. Les autres nations commencent à être distancés, le podium se dessine déjà.

Justine en mode fusée

Justine Braisaz prend le relais avec 16,1 secondes de retard sur Synnoeve Solemdal. Face à une norvégienne bien moins rapide qu’elle, la française n’a pas mis bien longtemps à lui revenir dessus et la doubler. Malheureusement pour elle, deux de ses balles ne blanchissent pas les cibles et la tricolore voit le compteur remis à zéro, et même plus. Janina Hetitch fait le sans faute et reste à distance pour continuer à penser à la victoire. Justine accuse désormais 24,8 secondes de retard sur Solemdal. Une fois de plus très rapide, elle reprend la norvégienne et s’installe pour son debout avec 5 secondes d’avance. Les deux biathlètes fautent, Justine une fois de moins ce qui lui permet de partir plus vite et de partir sur sa dernière boucle en prenant le plus d’avance possible. 42 secondes au passage de relais. Derrière elle, l’allemande revient sur la norvégienne et l’écart n’est plus que de 5 secondes entre les deux.

Bataille pour la 2ème place

Julia Simon, en qualité de dernière relayeuse doit finir le boulot pour assurer la victoire au relais français. Dans la course à la deuxième place Vanessa Hinz pour l’Allemagne revient sur Ingrid Landmark Tandrevold dans la foulée du passage de relais. Statu quo en tête de course après le premier passage au tir. La victoire repose donc sur le dernier tir de Julia. La biathlète des Saisies n’a besoin que d’une seule balle de pioche pour blanchir ses cinq cibles et filer vers la victoire. Hinz et Tandrevold arrivent ensemble sur les tapis, l’allemande part à la faute, pas la norvégienne. La norvégienne quitte le stade en deuxième position avec 15 secondes d’avance. De son côté Julia Simon récupère un drapeau tricolore et franchit la ligne d’arrivée pour valider la deuxième victoire française de la journée.

Classement complet :

BT_C73C_1.0-7

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric Mathieu

Aymeric Mathieu

Rédacteur Biathlon Live

Commenter