fbpx
Coupe du Monde

Ostersund – La Norvège remporte le relais, la France deuxième

Les deux nations qui ont dominé les courses individuelles d’Ostersund ont une nouvelle fois lutté pour la victoire sur ce relais et c’est l’équipe de Norvège, emmenés par les frères Boe, qui a remporté la mise. Elle devance les bleus, deuxième, et l’Italie troisième.

Un doublé Boe sur le sprint, une déferlante bleue sur l’individuel. Le relais masculin d’Ostersund devait faire office de “belle” entre les deux nations… et elle a bien eu lieu ! Pourtant tout a failli basculer dès le deuxième relais.

3ème et 5ème, dans un mouchoir de poche, après le premier relais d‘Emilien Jacquelin et de Johannes Dale, le premier tir du deuxième relais s’est montré dévastateur, la faute notamment à l’apparition d’un vent tourbillonnant. Pendant qu’Erlend Bjoerntegaard limitait la casse derrière la carabine avec 2 pioches, Quentin Fillon-Maillet manquait 4 cibles et partait faire un tour de pénalité pour ressortir à plus de 40 secondes de l’Italie !

Mais contrairement à l’Allemagne (3 pénalités sur le relais de Philip Horn) et la Russie (1 tour également pour Dmitry Malyshko), qui abandonneront tout espoir de victoire, le “Morbac” du Jura assura un bon tir debout pour se reprendre. Limitant la casse sur les skis, il réussit à donner le relais à Simon Desthieux en 3ème position à 20 secondes de la tête, occupée par les suédois, et à 10 secondes des norvégiens (2ème).

Desthieux et Fourcade à la poursuite des frères Boe.

On ne le sait pas encore, mais cet écart entre les bleus et les norvégiens ne pourra jamais être comblé. A l’aise sur les skis et n’utilisant que deux pioches sur son relais, Tarjei Boe gardait Simon Desthieux (3 pioches) a distance raisonnable pour passer le témoin à son frangin Johannes qui voyait Martin Fourcade partir à sa poursuite environ 11 secondes derrière lui.

Crédit photo IBU

On se prit alors à rêver d’un duel au sommet entre les deux grands patrons de la discipline. Mais malgré un gros dernier relais du français derrière la carabine (10/10) et 2 pioches du cadet des frères Boe, ils ne pourront jamais vraiment se livrer à une lutte côte à côte. Le porteur du dossard jaune de cette saison laissa même s’échapper le norvégien après le dernier tir debout, comprenant très vite qu’il ne pourrait pas combler les 7 secondes d’écart d’ici la ligne d’arrivée (+32.3 sec au final).

L’Italie troisième, l’Allemagne passe à côté.

Un dernier tour en roue libre donc pour le catalan qui ne nourrissait aucune inquiétude pour sa deuxième place. En effet, derrière l’écart était fait. Reléguée à plus d’une minute au départ du dernier relais, l’Italie, la Suède et la Russie allaient se disputer la troisième place.

Et à ce jeu là c’est l’italien Dominick Windisch qui remporta la mise, (3ème à 1m27s.) avec seulement 2 pioches (8 au total), et profitant également d’un Loginov pas impérial sur les skis pour la Russie (4ème à 1m.41s. (1+10)) et d’un tour de pénalité de Samuelsson pour la Suède (5ème à 2min. (2+12)).

L’Allemagne, elle, pourtant gros outsider de ce relais, acheva sa course à la huitième place, à plus de trois minutes des norvégiens. Pourtant, Erik Lesser, 1er relayeur, avait achevé le premier passage en première position (0+0) mais ses trois autres camarades allaient cumuler pas moins de 13 pioches et 4 tours de pénalité par la suite !

Rendez vous à Hochfilzen en Autriche dimanche prochain (15 décembre) pour un nouveau relais et peut-être une revanche au sommet pour l’équipe de France !

Les résultats du relais hommes d’Ostersund :

BT_C73C_1.0-1

Crédit photo : Instagram @fedfranceski

Auteur

Damien JAEN

Damien JAEN

Éditeur Biathlon Live

Commenter