fbpx
Coupe du Monde

Oberhof – Martin Fourcade, un patron en jaune !

Il aura joué devant tout le long de la course et remporte aujourd’hui sa 79ème victoire en Coupe du Monde ! Martin quitte Oberhof avec 2 victoires, 3 podiums, le dossard rouge de leader de la mass-start et surtout le dossard jaune de leader du général. Simon Desthieux au coude à coude avec Arnd Peiffer dans la dernière boucle, lui cède la seconde place au finish.

Début de course sur le devant de la scène pour les français, les bleus jouent aux avant-postes tout le long des deux premières boucles. Martin semble bien en jambe en ce début de course. Comme lors de ses années d’ultra domination, le catalan accélère avant d’arriver sur le pas de tir ce qui lui permet d’entrer dans le stade avec de l’avance sur le peloton.

Premier tir compliqué pour les deux jeunes de l’équipe de France, Émilien Jacquelin et Fabien Claude craquent tous les deux. Résultat, trois fautes chacun. De leur côté, Martin Fourcade et Simon Desthieux avec zéro faute, ressortent du pas de tir avec un groupe de neuf biathlètes. On retrouve entre autres dans ce groupe Tarjei Boe et Arnd Peiffer.

Ensemble sur toute la troisième boucle, le groupe des neuf biathlètes arrive sur le pas de tir avec une petite dizaine de secondes d’avance sur leurs poursuivants.

Deuxième passage au tir difficile pour l’ensemble du clan norvégien. Tarjei Boe, Johannes Dale et Vetle Sjaastad Christiansen partent tous les trois à la faute à deux reprises. Martin et Simon feront mieux avec une seule faute et quittent la boucle de pénalité avec un petit groupe de cinq. Une vingtaine de secondes de retard les sépare de la tête de course menée par un Arnd Peiffer à zéro faute.

Début de boucle difficile pour Simon Desthieux. Le biathlète de l’Ain a du mal à suivre le rythme imposé par le groupe mené par Martin et doit céder quelques mètres. Il arrive tout de même à revenir dans le groupe avant l’arrivée sur le pas de tir. De son côté Peiffer prend du temps sur le groupe, il pointe seul en tête avec 29 secondes de marge. L’aîné des frères Boe, dans le dur, est déjà distancé avec ses deux fautes.

Premier passage au tir debout pour les biathlètes. L’allemand craque et met deux balles à côté. Simon et Martin sautent sur l’occasion et ressortent du stade avec un sans-faute et 25 secondes sur Peiffer. Déjà dans le dur, Tarjei s’inflige 150 mètres supplémentaires et voit le dossard jaune s’éloigner encore plus.

Le patron du biathlon démarre fort l’avant dernière boucle et lâche rapidement un Simon Desthieux dans le dur sur les skis. Sept secondes les séparent au deuxième intermédiaire. Preuve de son tour tout en puissance, Martin fait reculer l’ensemble de ses concurrents directs. Le groupe d’Arnd Peiffer perd une quinzaine de secondes. Tarjei Boe est alors seul entre deux groupes, quatorzième à plus d’une minute.

Martin rentre pour la dernière fois dans le stade, huit secondes d’avance sur Simon au moment de s’installer sur le tapis. Un tir parfait peut lui assurer la victoire et le dossard jaune. Les quatre premières balles blanchissent les cibles, mais pas la dernière. Son compatriote ne fait pas mieux avec une erreur sur sa première balle, puis une seconde. Les poursuivants étant déjà distancés, Martin peut s’envoler vers sa 79ème victoire en carrière. Le catalan qui remporte sa première mass-start depuis les Jeux Olympiques de Pyeongchang, repart d’Oberhof la besace pleine. Deux victoires, trois podiums, le dossard rouge de leader de la mass-start et surtout le dossard jaune de leader du général.

On croit alors au doublé français, mais c’était sans compter sur le local de l’étape, Arnd Peiffer. L’allemand pointe à 14 secondes du français et, sur ses terres, enclenche le turbo et entame une remontée éclair. L’écart entre les deux biathlètes fond à vitesse grand V. À 500 mètres de l’arrivée le tricolore est toujours en tête mais l’allemand tout en puissance le rattrape et le double dans la dernière ligne droite.

Course beaucoup plus compliquée pour les trois autres tricolores trop pénalisés. Quentin Fillon Maillet ne peut faire mieux qu’une seizième place avec ses six erreurs. Encore plus dur pour les deux jeunes, 29ème place pour Fabien Claude à 11 sur 20 et 30ème place pour Émilien Jacquelin lui aussi à 11 sur 20.

Classement complet :

BT_C73E_1.0

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric Mathieu

Aymeric Mathieu

Rédacteur Biathlon Live

Commenter