fbpx
Coupe du Monde

Oberhof – Martin Fourcade à l’expérience devant la fougue d’Émilien Jacquelin

Le doublé bleu ! Auteur d’un sans faute et impérial sur les skis, le catalan s’est imposé sur le sprint devant son compatriote Emilien Jacquelin. L’allemand Johannes Kuehn complète le podium.

Un doublé bleu avec la manière

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent ! En l’absence du leader norvégien du général Johannes Boe, pour cause de future paternité, la meute des poursuivants avait les dents longues et à ce petit jeu, c’est Martin Fourcade qui a régalé… et de quelle manière ! Le sans faute pour le catalan, accompagné du meilleur temps de ski sur une piste totalement détrempée par une intense pluie nocturne et qui a obligé les organisateurs à modifier le parcours initial du sprint. Pas de quoi perturber le quintuple champion olympique qui se replace au classement général (3ème).

Seul regret pour le vainqueur ? L’absence d’une poursuite dans la programmation allemande car avec une avance de 25.5 secondes, il possédait une marge intéressante sur ce format. Cet écart, il le possède sur son compatriote Emilien Jacquelin qui n’en finit plus d’étonner. Auteur d’un 9/10 et rapide sur les skis, il monte sur son troisième podium individuel de la saison en Coupe du Monde, lui qui n’avait encore jamais connu ce bonheur auparavant, et intègre le top 5 du général par la même occasion.

La grosse erreur de Tarjei Boe

Derrière, l’équipe allemande poursuit son redressement à domicile. Après la deuxième place de Denise Herrmann hier sur le sprint dames, c’est Johannes Kuehn qui est monté sur le podium cette fois-ci en terminant à 33 secondes du vainqueur avec un seul tour de pénalité. L’allemand devance un duo russe composé Matvey Eliseev (+41.1 sec. à 10/10) et Aleksandr Loginov (+47.8 sec. à 9/10).

Dans la course au général, si il y en a un qui a perdu gros, c’est bien Tarjei Boe. Pourtant auteur d’une seule faute, il termine 24ème à presque deux minutes de Martin Fourcade. La faute à une étourderie lourde de conséquence pour le norvégien qui a oublié de faire son anneau de pénalité en sortant du tir couché. Malgré son demi tour sur la piste pour réparer son erreur (et éviter les deux minutes de pénalité dans ce cas là), il a perdu énormément de temps au final.

Des bleus à deux vitesses

Derrière le doublé bleu, on notera la belle performance de Simon Desthieux, 6ème à 49.8 secondes avec un 9/10. Nul doute que si le coureur de l’Ain avait skié dans des temps plus proches de ses standards (30 secondes de perdu sur Martin Fourcade dans ce domaine), le podium aurait été envisageable.

Une boite dont les trois autres français engagés ont fini très loin. En premier lieu, Quentin Fillon Maillet. Le tricolore, impressionnant au Grand Bornand, s’est loupé derrière la carabine terminant avec un 6/10 et une 19ème place (+1.46.3 min.). La conséquence ? Une lourde chute au classement général (7ème) alors qu’il occupait encore le podium (3ème) avant ce sprint.

Quatre fautes, c’est également le bilan d’Antonin Guigonnat (40ème +2.28.6 min.) et Fabien Claude (54ème +2.48.3 min.). Moins rapide sur les skis que Quentin Fillon Maillet, les deux français sont passés un peu à travers de cette course. Dommage quand on sait qu’Antonin Guigonnat, en quête de points pour intégrer le top 25, ne pourra pas participer à la mass-start de dimanche.

Prochaine course chez les hommes avec un relais demain samedi à 14h15.

Retrouvez le replay du Sprint hommes ici.

Résultats du sprint :

résultats-sprint-hommes-Oberhof

Crédit photo : Andrei Ivanov

Auteur

Damien JAEN

Damien JAEN

Éditeur Biathlon Live

Commenter