fbpx
Coupe du Monde

Oberhof | Julia Simon : “Les jambes sont raides”

Julia Simon a connu une course difficile. Trop loin de la tête de course pour jouer quelque chose, la Savoyarde va tenter de se relancer sur la mass-start de dimanche.

Retrouvez la réaction de la biathlète française au micro de la Chaine l’Équipe :

À propos du froid qui a gêné Justine Braisaz-Bouchet :

Il m’est arrivé la même chose. Je suis partie un peu vite et je suis arrivée au couché avec les doigts un peu engourdis. J’étais un peu crispée aussi à cause du froid. J’ai eu du mal à mettre mes pioches. Ce sont des choses qui arrivent. Je sais que pour moi le premier tour est un peu spécial. Je pars très vite et le sang va à mes extrémités et ça revient. C’est un peu frustrant car on avait fait un super relais. Justine, son premier couché, c’était super. Derrière, mes concurrentes ne m’ont pas laissé beaucoup de chances. Elles ont tellement bien tiré qu’il ne fallait pas partir derrière. Il fallait partir devant et pouvoir jouer avec elle. C’est dommage mais c’est le jeu du relais.

Crédit photo : Kevin Voigt
À propos de la forme avant la mass-start de dimanche :

C’était dur aujourd’hui. Les jambes sont raides. Demain ça va être une course très longue sur une piste très difficile. Il ne va pas falloir s’affoler, il va falloir gérer son effort.

À propos de sa craquante sur le tir couché du sprint de jeudi :

Tout va bien à l’entraînement, tout va toujours très bien à l’entraînement. Bien-sûr, il reste des séquelles. Cette course, c’était pour me relancer. Je suis moyennement relancée. Je retiens les quatre balles sur cinq d’aujourd’hui. Je pense que je peux m’en sortir sur le couché. Avant-hier, c’était une course à oublier mais c’est vrai que mentalement ça fait mal. Après il faut se relancer, mais c’est plus dur.

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter