fbpx
Coupe du Monde

Oberhof | Émilien Jacquelin : “chaque course est différente”

Émilien Jacquelin - Kevin Voigt

Quatorzième du sprint, Émilien Jacquelin est revenu sur sa course du jour et cette balle partie un peu trop vite au couché.

Propos recueillis par la chaîne l’Équipe :

“Cette année de manière générale, il faut faire des courses pleines pour exister. On n’a pas trop le droit à l’erreur. Pour ma part, peut-être un mauvais choix de matériel. C’était un petit peu dur à tirer les skis. Sur trois tours avec cette neige assez lente ça prenait vite les jambes. Au niveau du tir, une balle ratée. C’est un peu triste sur ce couché, mais je me reprends bien sur le debout. J’ai fait avec les armes du jour. Bien sûr j’aimerais mieux, mais j’essai de prendre du recul et de voir que, même quand ça va un petit peu moins bien, j’arrive à rester dans ces eaux-là au lieu d’exploser dans les profondeurs du classement.”

“Ma balle dehors est tirée très vite. J’ai pris mon temps sur l’installation. Le vent était retombé donc je mets deux clics. Ce qui me permet de rerégler la carabine selon le vent qu’il y avait sur le pas de tir. La première passe bien, la deuxième est très rapide. Je me suis un petit peu trop pris au jeu, dans le sens où je prends toujours beaucoup de temps pour mettre cette première balle et derrière, j’arrive à prendre un bon rythme. Après les trois dernières balles sont un peu plus posées et ça rentre. C’est toujours dommage de faire ces petites erreurs. Chaque course est différente donc finalement à chaque fois on apprend.”

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter