fbpx
Coupe du Monde

Martin Perrillat Bottonet, le nouveau Martin de la bande

Martin Perrillat Bottonet - IBU

Ce week-end à Kontiolahti, Martin Perrillat Bottonet va découvrir le circuit de la Coupe de Monde. Le jeune tricolore est désormais le sixième homme fort de l’équipe de France.

Un Martin part… un autre arrive !

Le départ à la retraite de Martin Fourcade libère une place dans l’équipe A masculine. Que ce soit chez les dames ou chez les hommes, la France à la possibilité d’aligner six biathlètes en Coupe du Monde.

Le groupe hommes a donc pu compter sur le renfort d’un nouvel élément cet été. Son nom ? Martin Perrillat Bottonet.

Comme tout un symbole, un Martin en remplace un autre. Si son prénom parle sur la planète biathlon, Martin Perrillat Bottonet a légitimement gagné sa place grâce à ses performances.

Multi médaillé chez les juniors, le biathlète de La Clusaz a terminé quatrième de la dernière saison IBU Cup (circuit B) avec quelques podiums dans la besace. 87% de réussite face aux cibles, le tricolore peut déjà s’appuyer sur un tir solide. Entre la Coupe du Monde et l’IBU Cup, le gap sur les skis est assez important. Alors, quoi de mieux que progresser physiquement en travaillant avec les tous meilleurs mondiaux ?

Martin Perrilat Bottonet - 𝓐𝓾𝓰𝓾𝓼𝓽𝓲𝓷 𝓐𝓾𝓽𝓱𝓪𝓶𝓪𝔂𝓸𝓾
Crédit photo : Augustin Authamayou
Se faire une place dans l’élite mondiale

En intégrant le groupe A, Martin a franchi un sacré palier dans sa jeune carrière. Forcément un peu impressionné de débarquer dans une équipe 5 étoiles, il a parfaitement su faire son trou au cours de l’été. Une préparation physique qu’il a sans doute eu du mal à digérer par moment, comme cet automne avec des Championnats de France compliqués. Une nette progression du volume d’entraînement qui pèse dans les jambes (et dans la tête) mais qui paiera très certainement au cours de l’hiver.

Âgé de 23 ans, Martin Perrillat Bottonet va donc découvrir pour la première fois de sa carrière le circuit de la Coupe du Monde. Une première dans la cour des grands qu’il aurait déjà dû effectuer en mars dernier à Holmenkollen, avant que l’étape norvégienne soit annulée. Une grosse frustration à l’époque désormais mise au placard. Une saison d’apprentissage où il pourrait faire la navette entre les deux circuits. Un hiver pour montrer tout son potentiel et intégrer définitivement l’équipe de France A.

Images cliquable vers la fiche complète de Martin Perrillat Bottonet

Crédit photo : IBU

Commenter