Coupe du Monde

Le Grand Bornand – Vincent Vittoz : “Ça va nous donner de la confiance”

Vincent Vittoz, entraîneur de l’équipe de France masculine, est ravi de la première partie de saison de ses troupes.

Propos recueillis par la chaîne l’Équipe :

“C’est une superbe équipe avec cinq personnalités différentes. Ça fait quatre ans avec Patrick Favre qu’on construit se collectif. On est sur cette échéance olympique qui s’approche. On voulait bien commencer la saison. Et je crois qu’elle est vraiment très bien commencée. Ça va nous donner de la confiance. Je pense qu’Émilien en avait réellement besoin. Il y a eu beaucoup de doutes après sa blessure. C’est quelqu’un qui se questionne énormément, il nous sollicite très régulièrement.”

Crédit photo : Kevin Voigt

“La rivalité (entre Quentin Fillon Maillet et Émilien Jacquelin) est saine, elle est dans la compétition. Une fois la compétition passée, ils savent s’apaiser et pas se questionner ou de se dire ‘on est rivaux’. Peut-être qu’au mois de mars il y aura un peu plus de tension et je leur souhaite d’être au mano à mano. En tout cas, on essaie toujours de les remettre aussi un petit peu les pieds sur terre, ça ne reste que du sport et que derrière ils se bonifient dans ce collectif.”

Le coach tricolore se projette sur la suite, et évidemment, les Jeux Olympiques…

“Le début de saison était très important. Il fallait prendre de la confiance. Je pense qu’il est plus facile de gérer un état de forme que de courir après des sensations. Notre stage à Sjusjoen s’est très bien passé. Tout s’est bien passé. On a pu prendre un peu l’ascendant sur ce début, même si les Suédois sont là, les Norvégiens aussi, même si on les sent prenables. Il y a cette échéance olympique qui arrive. On fera des choix, peut-être différents d’autres nations. Mais ce seront nos propres choix, avec nos propres convictions et c’est ça l’essentiel quand on aborde un grand rendez-vous comme les JO. Les choix ils sont tranchés et assumés. Et avec la confiance qu’on a pu emmagasiner en ce début de saison et l’expérience de ces quatre dernières années, ça doit nous servir pour les Jeux.”

Crédit photo : Kevin Voigt