fbpx
Coupe du Monde

Kontiolahti | Les bleues se font plaisir

Justine Braisaz a parfaitement conclu le relais des Bleues pour aller chercher une deuxième place derrière l’intouchable Suède. L’Allemagne termine troisième.

Les bleues retrouvent le sourire.

Les récentes belles performances des sœurs Chevalier laissaient augurer un brin d’espoir pour ce premier relais féminin de la saison. Les bleues n’ont pas failli. Dans un élan collectif où toutes les relayeuses tricolores ont apporté leur pierre à l’édifice, Justine Braisaz a conclu quasi parfaitement le travail de ses coéquipières.

Un travail entamé par Anaïs Bescond qui laissait le relais bleu à une vingtaine de secondes, la faute à trois pioches sur son tir debout. Un écart que la biathlète en forme française, Anaïs Chevalier, s’est fait un malin plaisir de réduire pour finalement prendre la tête (une pioche).

Un relais passé à sa petite sœur avec neuf secondes d’avance et que Chloé Chevalier a transmis, malgré deux pioches, à la seconde place à Justine Braisaz. La Savoyarde (trois pioches) partait avec seulement onze secondes de retard sur la Suède. Mais Hanna Oeberg étant sur une autre planète cette saison, elle ne pourra pas revenir sur la Suédoise. Ce qui n’a pas gâché le bonheur des bleues (+9.6 sec. à 0+6), meilleur bilan de tir au passage.

💥 L’ÉQUIPE DE 🇫🇷 NOUS RÉGALE 🏆🥈 Sereines, solides et appliquées, Anaïs Bescond + Anaïs Chevalier-Bouchet + Chloé…

Publiée par Équipe de France de Biathlon sur Samedi 5 décembre 2020
La Suède évidemment !

Mais qui arrêtera la nation au drapeau jaune et bleu ? Les biathlètes suédois trustent les podiums et les accessits depuis le début de la saison. Et chez les dames, c’est encore plus flagrant. Ultras favorites de cette course, les Scandinaves ont assumé leur rang, jouant placées sur chaque relais.

Dans l’ordre, Johanna Skottheim, Mona Brorsson, Elvira et Hanna Oeberg ont allié vitesse à skis et tir sérieux (sept pioches) pour s’imposer. La porteuse du dossard jaune a légèrement entrouvert la porte à Justine Braisaz, lors du dernier tir, mais la Française n’a pas pu la saisir.

L’Allemagne troisième, faillite pour la Norvège.

Partie dernière relayeuse et quatrième à une dizaine de secondes de l’Italie, troisième, Denise Herrmann a réalisé un dernier passage sérieux pour amener l’Allemagne sur la troisième marche du podium (+46.8 sec. à 0+10). Derrière ? Le désert. Quatrième, la Russie termine à plus de 2 minutes 30 de la tête.

Pour monter sur le podium du jour, le sans-faute était quasi obligatoire. Un aspect que les Norvégiennes ont totalement négligé aujourd’hui. Huitièmes au final avec trois tours de pénalité, les Scandinaves qui avaient raflé tous les relais de la dernière saison sont tombées de haut. La faute principalement à Tiril Eckhoff, auteure de trois tours de pénalités sur son passage au tir debout. Karoline Knotten avait également chuté lors du premier relais.

Prochain relais pour ces dames le week-end prochain à Hochfilzen en Autriche.

Les résultats complets :
resultats-relais-dames-Kontiolahti-2020-21

Crédit photo : kvoigtfoto.de

Commenter