fbpx
Coupe du Monde

Julia Simon : “Ne pas avoir de regrets”

Victorieuse fin mars à Kontiolahti, Julia Simon aborde cette nouvelle saison de Coupe du Monde avec un nouveau statut, tout en restant prudente.

Numéro une tricolore

En l’espace de deux saisons, Julia Simon est devenue l’une des pièces maîtresses de l’échiquier tricolore. 23e du général en 2019 pour son premier hiver complet sur le circuit de la Coupe du Monde, la Française va franchir une étape importante dans sa jeune carrière l’année suivante. 8e mondiale, elle va goûter aux joies du podium et surtout de la victoire en s’imposant sur la toute dernière course à Kontiolahti.

Numéro une française juste devant sa copine des Saisies Justine Braisaz (9e), Julia Simon aborde cette saison avec un nouveau statut. Même si la prudence est de mise avec un objectif ciblé derrière la carabine…

“Je n’ai pas l’impression d’avoir changé de statut. J’ai l’impression de devoir toujours prouver, de montrer que j’ai ma place, que je le mérite.”

“Avec l’équipe que l’on a aujourd’hui, ma place n’est pas assurée. Et puis, le biathlon impose presque de toujours devoir se remettre en cause. Les résultats qui datent d’un an, ça ne compte plus.”

“Je veux réussir à mettre en place mon tir. Ce sera la clé pour réaliser de très belles courses. Je ne veux pas avoir de regrets”, confie Julia Simon pour Ski Chrono.

Vainqueure du City Biathlon de Wiesbaden fin septembre, Julia Simon est satisfaite de sa préparation. Tous les feux semblent au vert à quelques jours de l’ouverture de la Coupe du Monde du côté de Kontiolahti. Les Jeux de Pékin 2022 dans un coin de sa tête, la biathlète de 24 ans est une très belle promesse pour cet hiver, et ceux à venir. On espère qu’elle pourra gommer, avec ses coéquipières, l’échec des Mondiaux d’Antholz (côté féminin) dans quelques mois à Pokljuka. Un site qui généralement réussit bien aux Français.

Crédit photo : AFP

Commenter