fbpx
Coupe du Monde

Johannes Boe modifie encore sa carabine

Avant d’attaquer le dernier week-end de compétition, Johannes Boe a une fois de plus décidé d’apporter des modifications à sa carabine. Clément Jacquelin nous en dit plus.

Encore un changement pour Johannes Boe

“J’ai trouvé une perceuse dans la buanderie là ou nous logeons, alors j’ai commencé. C’est pas le bricolage le plus compliqué que j’ai effectué”, Johannes Boe amusé au micro de VG.

Alors qu’il joue gros ces trois prochains jours, avec cette lutte acharnée pour le général face à Sturla Holm Laegreid, le numéro un mondial a une fois de plus décidé d’apporter des modifications à sa carabine. S’il se sent plus à l’aise sur le debout après des changements opérés avant les Mondiaux, c’est sur le tir couché où ça coince.

Pour se sentir plus à l’aise derrière son matériel, le Norvégien a donc décidé de rapprocher son pommeau de 1,5 centimètre (voir image ci-dessous). Après une première séance d’entraînement avec cette modification, Johannes Boe semble satisfait des sensations.

“Je suis plus en retrait sur la carabine et je n’ai pas à étirer ma main gauche en avant et mon épaule droite en arrière. Jusqu’à présent, je n’ai testé cela que sur un seul entraînement, mais les sensations sont meilleures. Je n’ai rien à perdre à essayer. Mes tirs n’ont pas été si bons que ça ces derniers temps.”

Crédit photo : Kevin Voigt
“C’est pour ressentir plus de contrôle”

Clément Jacquelin, gérant d’Athletics 3D et qui avait travaillé sur la modification de sa carabine avant les Mondiaux, nous en dit plus sur ce nouveau changement…

“Actuellement je sais qu’il est super satisfait du travail pour le debout, il est très content de sa pièce et veut faire plus ce printemps. S’il a reculé sa pièce du couché c’est pour ressentir probablement plus de contrôle. Et je pense que c’est autour de son tir couché qu’il veut que l’on travaille ensemble au printemps. C’est un tir plus technique qui demande plus de temps. En tout cas, il semble vouloir peaufiner des détails, telle une écurie de F1 peaufinant les réglages du moteur.”

Le premier test grandeur nature se fera dès demain sur le sprint (15H30). Johannes Boe s’élancera avec le dossard numéro un pour attaquer cette dernière ligne droite qui pourrait le conduire vers un troisième gros globe de cristal consécutif.

Crédit photo : Kevin Voigt