fbpx
Coupe du Monde

Hochfilzen – Les Français avaient la Dale

Fabien Claude - Adelsberger/EXPA Pictures via VOIGT Fotografie

Un sprint qui a tenu toutes ses promesses avec la première victoire en carrière de Johannes Dale et le double podium des Bleus avec Quentin Fillon Maillet et Fabien Claude.

La journée des grandes premières

Avec des favoris éparpillés sur la liste de départ, il était assuré qu’il fallait attendre les tout derniers dossards pour connaître le sort de ce sprint d’Hochfilzen.

Et dans les derniers dossards, on retrouve les Norvégiens et le vainqueur du jour Johannes Dale. 66e à s’élancer, le biathlète de 23 ans a tout simplement été intouchable ce jeudi. Meilleur temps de ski (16 secondes de marge sur le deuxième), un tir parfait, la victoire ne pouvait pas échapper au jeune Norvégien qui s’impose donc pour la première fois de sa carrière, comme Dzinara Alimbekava un peu plus tôt dans la journée. Jamais monté sur le podium auparavant, Johannes Dale franchit une grande étape dans sa carrière, à qui on promettait déjà le plus grand depuis quelques années. Un début d’hiver à Kontiolahti un peu en deçà de ses attentes très certainement. Mais aujourd’hui, l’enfant de Lørenskog a récité du grand biathlon. Et il le fallait pour devancer l’armada tricolore.

Les Bleus en grande forme

Après un début d’hiver très mitigé, les Français avaient à cœur de se relancer sur un site qui leur correspond mieux. Partis dans le milieu du peloton, les tricolores vont sonner la révolte en nous offrant un résultat digne de la saison précédente. Beaucoup plus aérien aujourd’hui, Quentin Fillon Maillet va réciter son biathlon. 10/10 derrière la carabine, il ne va faire qu’accroître son avance dans la dernière boucle. Plus de 20 secondes d’avance sur Sebastian Samuelsson à l’arrivée, sans-faute également. Il restera quelques minutes premier provisoire avant que Johannes Dale passe devant finalement pour 17 secondes. Une petite pointe de déception sûrement pour Quentin, mais le positif prendra le dessus par cette performance de haut niveau, son premier podium de l’hiver, qui le place idéalement pour la poursuite de demain.

Crédit photo : EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie

Un autre tricolore Français est bien placé pour la poursuite, c’est Fabien Claude. 2e samedi dernier, le Vosgien enchaîne avec un second podium consécutif, en prenant la 3e place. S’il a pu compter sur sa puissance sur les skis (3e temps de ski), son tir aura été parfait jusqu’à cette toute dernière balle. À 29 secondes de Johannes Dale, Fabien réalise un très gros début de saison et a déjà rempli 2/3 de ses objectifs (il vise 3 podiums cet hiver).

Deux Français sur le podium et un troisième qui s’invite à la cérémonie des fleurs. Déçu par ses premières courses, Émilien Jacquelin est parti, comme à son habitude, comme un boulet de canon. S’il lâchera une balle sur chaque tir, le Villardien tiendra la distance sur les skis (2e temps) pour arracher une très belle 6e place au final. Parfait derrière la carabine, Antonin Guigonnat, dossard 5, avait parfaitement lancé les Bleus. Le médaillé d’argent des Mondiaux d’Ostersund termine au 14e rang.

Une performance d’ensemble qui fait du bien pour le clan tricolore, qui sonne comme le véritable début de saison.

Les Boe tirent la langue

Ce sprint d’Hochfilzen confirme un peu plus les doutes du numéro un mondial sur son état de forme. Auteur du 6e temps de ski seulement, à 22 secondes de son coéquipier, Johannes Boe se rajoutera même un anneau de pénalité en loupant sa toute dernière balle. Toujours dans la course au podium après le dernier tir, il perdra pas mal de temps dans le troisième tour pour finalement terminer au pied du podium. C’est la première fois de l’hiver que le double vainqueur sortant ne se retrouve pas sur la boîte. Johannes Boe pourra tout de même se satisfaire de consolider son dossard jaune avec Sebastian Samuelsson juste derrière lui (5e). Mais les doutes ne seront certainement pas dissipés après ce sprint.

Crédit photo : EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie

Parti en dernier du portillon de départ, Tarjei Boe était dans le bon tempo à la mi-parcours. Malheureusement pour l’aîné de la fratrie, tout se compliquera au debout. Deux fautes pour perdre tout espoir pour la victoire et le podium. Une 11e place finale qui ne satisfera certainement pas le dernier vainqueur sur ce format. À une minute, il aura tout de même une belle carte à jouer demain sur la poursuite.

On retiendra également la présence de deux autres Norvégiens dans le top 10 : Vetle Sjaastad Christiansen 7e et Sturla Holm Laegreid 9e. Les Allemands ont également réussi à placer deux hommes avec Benedikt Doll 8e et l’infatigable Erik Lesser 10e, pourtant à une faute.

Première intéressante d’Oscar Lombardot

Il n’y aura pas de poursuite pour le jeune Franc-Comtois. Mais il pourra s’appuyer sur une première en Coupe du Monde prometteuse avec notamment un magnifique 5/5 à son debout. 8/10 au total, Oscar Lombardot termine au 82e rang. Simon Desthieux sera la seule déception du jour côté tricolore. Auteur de quatre fautes, le biathlète de l’Ain termine à une lointaine 43e place.

Les neiges alpines semblent avoir donné un nouvel air frais aux Français !

Résultats complets :
C73B_v0

Crédit photo : EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie

Commenter