fbpx
Coupe du Monde

Émilien Jacquelin pour conserver son bien ?

Avant la dernière étape à Ostersund, on fait le point sur la course aux globes chez les hommes. Alors que la lutte pour le général est toujours indécise, Émilien Jacquelin pourrait conserver son globe de la poursuite.

Le général : l’heure de l’explication finale

Cette dernière étape de l’hiver va être animée avec ce duel au sommet entre Johannes Boe et Sturla Holm Laegreid. Si chez les dames l’affaire est pliée depuis le week-end dernier, du côté des hommes, il faudra très certainement attendre la mass-start de dimanche pour connaître le vainqueur du général. Pour l’instant, avantage au double tenant du titre. Johannes Boe compte 25 points d’avance sur son coéquipier. Mais l’écart se resserre en retirant les quatre moins bons résultats (7 points). Quentin Fillon Maillet, troisième de ce classement, ne peut plus se mêler à la lutte. Encore trois courses pour départager les deux Norvégiens. Le final s’annonce épique.

Crédit photo : Soelzer via Kevin Voigt
Le globe du sprint : Johannes Boe reprend son bien

En attendant un possible troisième gros globe consécutif, Johannes Boe a déjà mis la main sur une récompense de cristal. Sept tops 5, dont deux victoires en neuf courses sur le sprint, le Norvégien ne peut plus être inquiété. Dépossédé du globe l’an dernier par Martin Fourcade, Johannes Boe reprend donc son bien.

Crédit photo : Kevin Voigt
Le globe de la poursuite : un match à trois

Trois biathlètes se dégagent pour remporter ce petit globe : Johannes Boe, Émilien Jacquelin et Sturla Holm Laegreid. Pour le moment, avantage au premier avec 295 points contre 286 points pour le Français et 284 points pour son coéquipier et rival (déjà un résultat sur deux retiré). Dans cette lutte pour le globe de la poursuite, Émilien Jacquelin pourrait profiter de la bataille pour le général entre les deux Norvégiens pour rafler la mise. Tout comme son titre mondial, le Villardien rêve de conserver son bien acquis l’an dernier.

Crédit photo : Soelzer via Kevin Voigt
Le globe de l’individuel : Première récompense de cristal pour Sturla Holm Laegreid

S’il est toujours en course pour le gain du général et de la poursuite, Sturla Holm Laegreid est tout de même assuré de rentrer à la maison avec du cristal. Vainqueur de deux individuels cet hiver, dont celui des Mondiaux, le Norvégien a mis la main sur le petit globe de la spécialité. Son premier globe en carrière en plus du titre mondial, Sturla Holm Laegreid était vraiment LE spécialiste en la matière cet hiver.

Crédit photo : Kevin Voigt
Le globe de la mass-start : Avantage Tarjei Boe

Comme pour le globe de la poursuite, tout reste à faire pour celui de la mass-start. Avant la dernière course des rois ce dimanche, Tarjei Boe mène la danse devant son frère Johannes pour 9 points. En troisième position, on retrouve Quentin Fillon Maillet 10 points derrière. Vainqueur de la mass-start d’Oberhof cet hiver, Tarjei Boe pourrait, dix ans après, soulever de nouveau du cristal. Pour rappel, un résultat sera retiré.

Crédit photo : Kevin Voigt
Le globe du relais masculin : de l’or au cristal

S’ils n’ont pas autant gagné que sur l’hiver précédent (deux victoires contre quatre), le relais norvégien n’a pas quitté le podium. Une régularité aux avant-postes, un titre mondial repris aux Français, qui leur permettent de remporter le globe de la spécialité devant la Suède et la France.

Crédit photo : Kevin Voigt
La coupe des nations : la passe de quatre pour la Norvège

Omniprésents sur les podiums des relais et auteurs de nombreux doublés, triplés, voire quadruplés sur les courses individuelles, les Norvégiens n’ont fait qu’une bouchée de la coupe des nations. Alors qu’il reste encore un sprint pour établir le classement final, la Norvège est déjà assurée de remporter le globe pour la quatrième année de suite.

Crédit photo : Kevin Voigt

Crédit photo : Kevin Voigt