Coupe du Monde

Elvira Oeberg a impressionné à Idre

Deuxième sur le sprint, vainqueure de l’individuel avec une marge considérable, Elvira Oeberg a marqué les esprits à deux semaines de l’ouverture de la Coupe du Monde.

“Classe mondiale”

Pendant que les Français et Norvégiens bataillaient du côté de Sjusjoen le week-end dernier, des courses de pré-saison avaient également lieu à Idre en Suède. Dans le portillon de départ, on retrouvait notamment les Italiens, Suisses et Suédois. Les quatre courses du week-end sont revenues aux Scandinaves : Sebastian Samuelsson et Linn Persson sur le sprint tandis que Martin Ponsiluoma et Elvira Oeberg ont dominé l’individuel court. Un 12,5 kilomètres dominé, même écrasé par la douzième mondiale.

Crédit photo : Kevin Voigt

Dimanche, la Suédoise de seulement 22 ans a impressionné son monde. Déjà étourdissante la veille (deuxième sur le sprint à 5 secondes avec trois fautes) en reléguant ses adversaires à plus de 45 secondes sur les skis, elle reproduira pareille performance en piste sur l’individuel court en blanchissant cette fois-ci ses vingt cibles. Une course parfaite qui lui permettra de franchir la ligne d’arrivée avec 1 minute 50 d’avance sur Lisa Vittozzi. Sa grande sœur Hanna Oeberg, numéro quatre mondiale et leader de l’équipe suédoise n’a rien pu faire, terminant troisième à 2 minutes 15 avec deux erreurs*.

Interrogé par la SVT juste après la course, Johannes Lukas, coach de l’équipe de Suède, n’a pas tari d’éloges sur la performance de sa jeune athlète…

“C’est de classe mondiale. C’est une course de haut niveau où elle gagne face à de la grosse concurrence. C’est un message clair qu’elle est de classe mondiale et nous voyons que son plus haut niveau est très élevé.”

Crédit photo : Kevin Voigt

Également félicitée par la grande Helena Ekholm“impressionnée”, Elvira Oeberg était évidemment satisfaite après ce beau week-end. Elle espère désormais reproduire une telle course en Coupe du Monde cet hiver.

“Je suis super contente, très heureuse de mon tir. Je sais que je l’ai en moi et j’ai désormais une confiance complètement différente. Je suis satisfaite de ne pas être sur la défensive sur le pas de tir. Je voudrais refaire cela à Ostersund. Je n’aurais pas pu obtenir de meilleures réponses ce week-end.”

*1 minute 30 de pénalité

Crédit photo : Kevin Voigt

CYCLES ET SPORTS