fbpx
Coupe du Monde

Bilan – Dans les skis de… Caroline Colombo

Saison en dent de scie pour la jeune tricolore. Freinée par une maladie puis une légère blessure à la cuisse Caroline peine à confirmer… en Coupe du Monde.

Une saison tronquée

Présente au sein de l’équipe première pour entamer la saison, Caroline Colombo aborde la saison sans se fixer d’objectifs de résultats. Seuls comptent pour elle ses performances personnelles.

Après trois premiers week-ends de course la Jurassienne semble sur la bonne voie. En témoigne notamment sa quinzième place sur le sprint d’Hochfilzen. Malheureusement pour elle, la trêve post Annecy-Le Grand Bornand ne lui a pas porté chance, Caroline tombe malade et ne fait pas partie du groupe pour Oberhof.

La jeune tricolore effectue son retour à Ruhpolding mais on la sent quelques peu en difficulté sur les skis. Elle termine le sprint à la soixante-neuvième place et ne se qualifie pas pour la poursuite.

Le week-end qui suit à Pokljuka confirmera la tendance, soixante-douzième de l’individuel. Au vu des résultats les coaches décident de ne pas la sélectionner pour les mondiaux mais plutôt de l’envoyer en IBU Cup pour se refaire la santé.

Performante en IBU Cup

Dès sa première course au second niveau mondial, on sent tout de suite que la Jurassienne est dans son bain. Caroline enchaîne les bons résultats à Martell et fait le plein de confiance pour les Championnats d’Europe. Quatre courses, quatre tops 15 dont une quatrième place sur la poursuite. Les Championnats d’Europe réussissent bien à la Française.

Pour le dernier week-end d’IBU Cup, il est question de tout donner pour espérer revenir en équipe première sur les deux dernières étapes de Coupe du Monde. Et c’est ce qu’elle réussit à faire. En trois courses elle participe trois fois à la cérémonie des fleurs, dont deux fois sur le podium (2ème et 3ème). Objectif réussit, ses récents résultats lui permettent de réintégrer le groupe Coupe du Monde.

Amputée de sa dernière étape pour cause de Coronavirus, la saison se termine à Kontiolahti. Il ne reste donc que deux courses à Caroline pour montrer ce dont elle vaut. Dans le froid finlandais la Française fait trop de faute (7 sur la poursuite) et clôt sa saison sur une quarante-cinquième place.

Caroline en chiffres
Et après ?

L’année prochaine sera une année charnière pour la Jurassienne. Après deux saison à cheval entre la Coupe du Monde et l’IBU Cup Caroline Colombo va devoir encore augmenter son niveau d’un cran pour s’installer durablement en équipe première. Au vu de ses performances de fin de saison en IBU Cup, on ne doute pas de sa capacité devenir une future dame importante de l’équipe de France et du biathlon en général. Si elle évite les petits tracas physique, tout porte à croire que la saison prochaine sera une belle saison pour la Jurassienne.

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric Mathieu

Aymeric Mathieu

Rédacteur Biathlon Live

Commenter