fbpx
Coupe du Monde

Antholz – Un résultat “déprimant” pour Marte Olsbu Roeiseland

Marte Olsbu Roeiseland - Kevin Voigt

Tiril Eckhoff 18e, Marte Olsbu Roeiseland 31e. Les Norvégiennes ont marqué le pas hier après un début de saison presque parfait.

Coup d’arrêt pour les Norvégiennes

Pour la première fois depuis le début de l’hiver, les Norvégiennes enchaînent deux courses individuelles sans podium.

Au pied du podium dimanche dernier sur la mass-start d’Oberhof avec Ingrid Tandrevold quatrième, les Scandinaves ont un peu plus marqué le pas jeudi sur l’individuel d’Antholz.

Tiril Eckhoff, première de sa nation, ne se retrouve qu’en 18e position à presque trois minutes de Lisa Theresa Hauser, vainqueure hier pour la première fois de sa carrière. Marte Olsbu Roeiseland seulement 31e, les deux leaders de l’équipe (et du général) ont été généreuses derrière la carabine (4 fautes chacune). Des opportunités pour leurs adversaires qu’ont su saisir Yuliia Dzhima et Anaïs Chevalier-Bouchet, respectivement deuxième et troisième de la course.

Tiril Eckhoff - Kevin Voigt
Crédit photo : Kevin Voigt

Ingrid Tandrevold 38e, Karoline Knotten 35e et Ida Lien 63e, c’est le plus mauvais bilan norvégien cette saison avec également un autre individuel, celui d’ouverture à Kontiolahti (première norvégienne, Karoline Knotten avait terminé au 20e rang).

Grande dame des derniers Mondiaux avec sept médailles sur sept possibles (dont 5 en or), le retour dans le Sud-Tyrol ne s’est pas déroulé comme aurait souhaité Marte Olsbu Roeiseland, forcément très déçue par sa performance de la veille..

“C’était difficile. J’avais du mal à tenir debout sur le tir et je faisais de grands mouvements. C’est déprimant”, s’est exprimée la leader du général juste après sa course.

Dans cette journée difficile, c’est tout de même Tiril Eckhoff qui fait la bonne opération. La numéro deux mondiale ne compte plus que six petits points de retard sur sa compatriote au classement général de la Coupe du Monde.

Après deux semaines difficiles passées à Oberhof, les organismes commencent à être mis à rude épreuve. Peut-être moins à leur affaire sur cette fin de mois, les Norvégiennes seront, une fois de plus, les filles à battre samedi sur le relais féminin.

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter