fbpx
Coupe du Monde

Antholz – La Russie au top, les Françaises retrouvent le podium

Le retour confirmé des Russes, Allemandes et Françaises dans le coup, nouvelle déception norvégienne… retour sur ce relais féminin.

Les Russes confirment leur retour

Après un mois de décembre très compliqué, voire complètement raté, la Russie a retrouvé des couleurs sur ce mois de janvier. La victoire en mixte à Oberhof, le succès d’Alexander Loginov vendredi sur l’individuel, quelques podiums et aujourd’hui la victoire du relais féminin à Antholz.

Toujours très solides derrière la carabine, les Russes sont restées à l’avant de la course du début à la fin. Dans un duel final face à Franziska Preuss, Uliana Kaisheva aura le dernier mot sur l’ultime tir de ce relais pour offrir la victoire à son pays, onze secondes devant l’Allemagne.

Aux abonnés absents en début d’hiver, les Russes sont définitivement de retour au premier plan au meilleur des moments, à quelques semaines des Mondiaux.

Crédit photo : Kevin Voigt

Les Allemandes ont failli imiter les relayeurs français : s’imposer une deuxième fois consécutivement après leur victoire à Oberhof. Elles feront course commune avec les Russes tout au long de ce relais. Ce n’est que le dernier debout qui finalement départagera ces deux nations.

Allemande en forme de cette saison, Franziska Preuss ne fautera qu’à une seule reprise, contre deux pour Uliana Kaisheva. Mais si la Russe lâchait rapidement ses balles, la numéro six mondiale avait du mal à tenir sa position sur le pas de tir. Un tir sous tension donc où la Russe sortira finalement vainqueure. Malgré un gros effort dans la dernière boucle, Franziska Preuss ne pourra remonter sur sa concurrente. Après la victoire il y a une semaine, les Allemandes confirment une nouvelle fois qu’il faudra compter sur elles pour décrocher l’or dans quelques semaines.

Les Françaises complètent le podium

Il n’y aura pas de troisième victoire consécutive pour les Bleus à Antholz. Mais les Françaises seront certainement ravies de cette troisième place au vu du scénario. Parfaite sur son tir couché, Anaïs Bescond ira malheureusement tourner sur l’anneau de pénalité. La Jurassienne, qui effectuait le 50e relais de sa carrière ce dimanche, passait le relais à Anaïs Chevalier-Bouchet à quasiment une minute de la tête de course.

L’Iséroise sortira le grand jeu pour remettre le relais français sur les rails. Avec un magnifique sans-faute, le premier de sa carrière en relais féminin, elle replaçait la France en troisième position, à 7.5 secondes du duo Allemagne/Russie. Derrière, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon assureront le podium malgré la pression mise à l’arrière par Dorothea Wierer et Marte Olsbu Roeiseland, revenue de nulle part. Ressortie à seulement 14 secondes d’Uliana Kaisheva après le dernier tir, Julia Simon ne pourra reproduire son exploit de la veille. La Savoyarde franchira la ligne d’arrivée en troisième position à 21 secondes de la victoire.

Crédit photo : Kevin Voigt

Après une 5e place le week-end dernier, les Françaises retrouvent les joies du podium ce dimanche. Une composition qui semble bien fonctionner et qu’on retrouvera très certainement dans quelques semaines en Slovénie.

Nouvelle désillusion pour les Norvégiennes

L’Italie dans le coup pour le podium jusqu’au dernier tir termine au pied du podium juste devant la Biélorussie encore placée sur ce relais féminin.

Pour les Norvégiennes, c’est une nouvelle déception. Alors qu’elles avaient tout gagné la saison précédente, les Scandinaves marquent le pas cet hiver avec une seule victoire/podium à se mettre sous la dent. Une nouvelle fois, elles ont fait un départ catastrophique avec Karoline Knotten, passant le relais à Ingrid Tandrevold à plus d’1 minute 30 de la tête de course. Les fusées norvégiennes ne pourront rien changer. Malgré un dernier relais stratosphérique de la part de Marte Olsbu Roeiseland, les Scandinaves finissent à la 6e place et mettent fin à un week-end dans les Dolomites italiennes compliqué. Mais évidemment, elles seront parmi les favorites en février pour conserver leur titre mondial.

Autre déception aujourd’hui, la Suède, seulement 7e à cause d’un relais totalement loupé d’Elvira Oeberg (trois tours à son debout).

Classement complet :
C73C_v1-4

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter