Circuit National Courses intersaison

Quentin Fillon Maillet : « C’est encore un peu brouillon »

Quatrième hier de la poursuite, Quentin Fillon Maillet n’est pas totalement satisfait de ce qu’il a pu produire à Arçon, notamment au niveau de son tir.

Quentin Fillon Maillet « déçu » de son tir

Si Émilien Jacquelin a quitté le stade Florence Baverel avec le grand sourire, double vainqueur dans le Doubs, ce n’est pas le cas pour son coéquipier Quentin Fillon Maillet. Deuxième du sprint samedi, le Jurassien a reculé au quatrième rang sur la poursuite. Une course décevante pour le biathlète tricolore qui a été mis en difficulté sur le pas de tir. Six fautes au total, dont deux sur le dernier tir, l’écartant définitivement dans la lutte pour la victoire.

Quentin Fillon Maillet (FRA) © Thibaut/NordicFocus

« Ma course au tir était brouillon donc je m’en veux, admet Quentin Fillon Maillet au micro de L’Est Républicain. Ce n’est pas encore trop loin, je finis pas loin de la victoire comme sur le sprint mais avec deux tours de pénalité sur le dernier tir, et toutes les fautes avant, c’était mauvais. Je suis déçu de ma course, de ne pas réussir à aller chercher la victoire aujourd’hui. »

« Physiquement ça allait, c’est clair que c’est sur le tir. Est-ce que j’ai trop donné sur la piste ? Difficile à dire. J’ai du mal à faire un débriefe à chaud pour le tir. Pour le ski, la gestion était plutôt bonne. Sur le premier tour, Émilien (Jacquelin, ndlr) est parti vite. Je ne voulais pas jouer à son jeu parce qu’on a quand même cinq tours et que la piste est difficile. Après par la suite je me suis dit que je devais faire mieux au niveau du tir, que je fasse les choses proprement. »

Quentin Fillon Maillet (FRA) © Thibaut/NordicFocus

Quentin Fillon Maillet n’est toutefois pas inquiet par ses sensations derrière la carabine, à un mois de l’ouverture de la saison. Il va profiter de ses dernières séances d’entraînement pour régler la mire…

« C’est encore un peu brouillon. Je ne suis pas trop inquiet car sur les dernières séances d’entraînement les sensations étaient bonnes, voire, très bonnes. Maintenant, il faut que je mette ça en place en compétition. J’ai fait une programmation un peu différente cet automne, j’ai fait très peu de tir dans des formats « compétition ». Est-ce que ça manque un peu de repères là-dessus ? Peut-être. Il reste encore un bon mois avec quelques beaux entraînements pour remettre l’église au centre du village. »

Crédit photo : Thibaut/NordicFocus