fbpx
Championnats du Monde

Pokljuka – Dorothea Wierer : « J’ai complètement perdu le fil »

Dorothea Wierer a vécu un dernier tir terrible. En tête avec Julia Simon, l’Italienne n’arrivera jamais à blanchir sa dernière cible. Une cinquième place finale avec d’énormes regrets.

Douche froide pour Dorothea Wieer et l’Italie

Terrible désillusion pour Dorothea Wierer et toute l’Italie. Si proches du titre, nos amis transalpins terminent finalement à la cinquième place, à quasiment une minute de l’équipe de France, sacrée grâce à Julia Simon et Antonin Guigonnat.

Idéalement partie, la paire italienne avait parfaitement effectué le travail pour se retrouver en tête de la course sur le dernier tir en compagnie de la France et la Norvège pas loin derrière. Les quatre premières cibles blanchies par Dorothea Wierer, l’or semblait dans la poche, alors que Julia Simon ratait sa première balle.

Crédit photo : Kevin Voigt

Pas loin de toucher le Graal mondial, c’est à ce moment-là que tout bascula. L’Italienne manquait le coche sur sa dernière cible. Avec pourtant trois balles de pioche, elle n’arrivera jamais à faire basculer la palette. Terrible pour la double tenante du gros globe qui devra en plus s’infliger un anneau de pénalité. La déception était immense pour Dorothea Wierer une fois la ligne d’arrivée franchie…

« Je pensais qu’elle était bonne. Mais soudainement, j’ai vu qu’elle était faute. Après ça, je voyais mes adversaires sortir du pas de tir. J’ai senti l’énorme pression sur moi et j’ai complètement perdu le fil », Dorothea Wierer juste après la course.

Dorothea Wierer a pu compter sur le soutien de son ami et équipier du jour Lukas Hofer

« On gagne ensemble et on perd ensemble. Je dois dire honnêtement, j’aurais tout misé sur Doro avant le dernier tir, mais c’est le biathlon. Cela peut arriver à n’importe qui. »

C’est finalement la Suède qui profitera de l’offrande de Dorothea Wierer, troisième derrière la France et la Norvège.

Crédit photo : Kevin Voigt

1 Commentaire

Commenter