fbpx
Championnats du Monde

Antholz – Marte Olsbu Roieseland est irrésistible!

La Norvégienne est allée cueillir une septième médaille record à Antholz grâce à une remontée spectaculaire. Wierer se console avec l’argent, Oeberg avec le bronze. Julia Simon termine 5ème.

Marte Olsbu Roieseland, la reine des Mondiaux.

Les superlatifs vont finir par manquer pour décrire les performances réalisées par Marte Olsbu Roieseland depuis le début des Mondiaux d’Antholz. En remportant sont cinquième titre sur cette mass start de clôture côté dames, elle égale la performance de Laura Dahlmeier datant des mondiaux 2017 d’Hochfilzen. Mais en allant chercher une septième breloques en Italie, elle devient l’athlète l’athlète la plus médaillée sur un seul Championnat du Monde, devançant la biathlète allemande donc mais aussi Marie Dorin Habert (six médailles à Oslo en 2016).

Ce cinquième titre, Olsbu Roieseland est allée le chercher au terme d’un come back époustouflant. Mal engagée avec deux fautes au tir sur le premier debout, la norvégienne a disparu des radars de tête jusqu’au dernier tir. Auteure d’un 15/15 sur les trois derniers passages, elle s’est élancée dans le dernier tour en seconde position avec une quinzaine de secondes de retard sur Dorothea Wierer. Un écart qu’elle avalera sur la piste avant de déposer son adversaire dans les derniers hectomètres pour aller lever les bras une énième fois sur ces mondiaux.

Les favorites au rendez-vous, les bleues se reprennent.

Deuxième place donc (+20.7 sec. à 17/20) pour la petite italienne qui n’a pas été loin de régaler une nouvelle fois son public. Mais peu de regrets. Trop juste sur les skis pour tenir tête à la fusée norvégienne, Dorothea Wierer va chercher une quatrième médailles mondiales dans ces championnats (pour deux titres) et surtout, creuse encore l’écart sur Tiril Eckhoff (7ème +1.00.2 min. à 16/20) dans la course au général. En pleurs hier après sa 4ème place sur le relais dames avec la Suède, Hanna Oeberg (3ème +26.1 sec. à 17/20) n’a pas laissé le scénario se répéter et a devancé pour le bronze la polonaise Monika Hojnisz (4ème +29.1 sec. à 18/20).

Un top 5 complété par Julia Simon (5ème +45.1 sec. à 18/20). Une belle performance pour la savoyarde, qui pourra même nourrir des regrets, quand on sait que ses deux fautes ont eu lieu sur les deux dernières cibles. Mais quand on sait d’où elle revient, sa performance reste plus qu’honorable. Un élan positif dont font également parties Anaïs Bescond (10ème +1.21.3 à 17/20) et Célia Aymonier (11ème +1.24.2 à 16/20), même si aucune médaille individuelle chez les bleues ne viendra compléter le contingent français. Justine Braisaz, seulement 22ème (+2.45.5 min.) avec un pâle 14/20, ne gardera définitivement pas un souvenir impérissable de ces mondiaux.

Classement de la mass start dames :

mass-start-dames-mondiaux-antholz

Crédit photo : IBU

Auteur

Damien JAEN

Damien JAEN

Éditeur Biathlon Live

Commenter