fbpx
Championnats du Monde

Antholz – Le titre pour la Norvège, 7ème place pour les bleus

Les favoris norvégiens ont tenu leur rang pour s’imposer devant les italiens et la République Tchèque. Un tour de pénalité dès le premier relais de Julia Simon n’a pas permis à la France de rivaliser pour le podium.

La Norvège assume son rang, l’Italie comme à la maison.

Équipe favorite au départ et champions du Monde en titre, les norvégiens n’ont pas laissés passer leur chance de remporter le premier titre de champion du Monde mis en jeu en Italie. Après deux relais sérieux de Marte Olsbu Roiseland et Tiril Eckhoff, ponctués de seulement trois pioches, les filles ont transmis en tête le relais aux frangins Boe, qui à défaut d’écraser la concurrence, ont géré leur course et leurs adversaires pour finalement s’imposer (0+7) devant l’Italie (+3.1 sec. 0+3) et la République Tchèque (+30.8 sec. 0+2).

Ces deux dernières nations auront joué placées tout au long de la course. Très peu de faute au tir et une régularité sur les skis leurs permettent de remporter une médaille plus ou moins attendue. Attendue pour les italiens qui jouaient à domicile et qui bénéficiaient de deux atouts majeurs en début de course. Lisa Vittozzi et Dorothea Wierer ont tenu leur rang avant de passer le relais à Lukas Hofer et Dominik Windisch qui sont toujours restés dans le sillage des frères Boe pour le plus grand bonheur du public italien.

Moins attendue, la performance tchèque est également à souligner. Seuls Eva Kristejn Puskarcikova et Michal Krcmar auront commis une faute au tir quand Marketa Davidova et Ondrej Moravec réalisaient le sans faute. Malgré une menace ukrainienne avant le dernier tir, Krcmar ne craquait pas et allait chercher une breloque en bronze pour lancer comme il se doit ces mondiaux côté tchèque.

© IBU
Déception pour les bleus, l’Allemagne au pied du podium.

L’excitation autour de la première course des Bleus sur ce relais mixte est très vite retombée. Dès le premier tir, Julia Simon s’effondrait derrière la carabine et allait tourner sur l’anneau de pénalité, laissant ses principaux adversaires s’envolaient. Les français ne les reverront plus jamais. Hésitante également sur son tir debout (2 pioches), elle transmettait le relais à Justine Braisaz en 18ème position à plus d’une minute de la tête de course.

Après avoir frisé la correctionnelle sur son premier couché (3 pioches), la biathlète des Saisies réalisait le sans faute au debout avant de transmettre le relais à Martin Fourcade à plus d’une minute et quarante secondes (14ème). Le catalan et Quentin Fillon-Maillet, dernier relayeur pour l’occasion, réussirent à ramener le relais dans le top 10 (7ème +1 min. 8 sec. 1+9) mais le podium n’était de toute façon plus accessible depuis longtemps.

Autre équipe favorite, l’Allemagne a également payée cher le tour de pénalité de Denise Herrmann sur le deuxième relais (4ème au final +49.2 sec. 1+11). Même tarif pour l’Ukraine dont le dernier relayeur, Dmytro Pidruchnyi, à la lutte pour le podium avec la République Tchèque, a dû passer par l’anneau de pénalité sur le dernier tir, enterrant les chances de médaille de son pays au passage (5ème à 56.1 sec. 1+7). Sixième à 59.4 secondes, la Russie (0+8) termine juste devant les bleus.

Les françaises auront l’occasion de se ressaisir dès demain sur le sprint. Départ à 14h45.

Les résultats complets du relais mixte :

relais-mixte-monidaux-antholz

Crédit photo : IBU

Auteur

Damien JAEN

Damien JAEN

Éditeur Biathlon Live

Commenter