fbpx
Championnats du Monde

Antholz – Dorothea Wierer enchaîne, les bleues au tapis

Pour seulement 2.2 secondes sur Vanessa Hinz, l’italienne empoche un deuxième sacre consécutif sur ces mondiaux. Les bleues passent encore à côté.

Dorothea Wierer enchaîne

Titrée dimanche sur la poursuite, la leader du classement général est restée sur son petit nuage aujourd’hui en décrochant un troisième sacre mondial en carrière.

8/10 après ses deux premiers tirs, Doro règlera parfaitement la mire pour la fin de cet individuel. 18/20 au total alors qu’elle ressortait en tête du dernier tir avec seulement 2.2 secondes d’avance sur l’allemande Vanessa Hinz, une faute en moins. Un écart qui restera à l’identique sur la ligne d’arrivée pour le plus grand bonheur de l’italienne. Accréditée du 4e temps de ski à 42 secondes de Denise Herrmann (12 aujourd’hui avec 4 fautes), Dorothea Wierer enchaîne et a déjà plus que réussi ses mondiaux à la maison. Un deuxième sacre mondial consécutif mais encore une très belle opération au général avec la 15e de Tiril Eckhoff. Le cristal semble de plus en plus se rapprocher pour la reine de ces Championnats du Monde d’Antholz.

Vanessa Hinz y a cru

L’allemande a failli apporter à son pays un premier titre mondial sur ces mondiaux. Mais pour seulement 2.2 petites secondes elle passera derrière Dorothea Wierer. Dossard 35, Vanessa Hinz a réalisé une course irréprochable jusqu’à sa 19e balle. La dernière cible tout de même blanchie, elle franchissait la ligne d’arrivée première provisoire devant une tribune en feu à tendance allemande, avant qu’elle soit vite refroidie par la gâchette italienne. Une très belle médaille d’argent tout de même pour la 16e du général, sa cinquième aux Championnats du Monde, la première sur une course individuelle.

Marte Olsbu Roeiseland la collectionneuse

La norvègienne reçue 4/4 sur ces mondiaux. 18/20 comme Dorothea Wierer, Marte Olsbu Roeiseland empoche une nouvelle médaille aujourd’hui à Antholz en se parant de bronze, 15 secondes derrière la vainqueur du jour. L’une des seules leader à avoir fait le plein sur son premier tir, elle commettra ensuite une faute sur chaque debout, suffisant tout de même pour rester sur le podium. Encore un gros résultat de la leader norvégienne. Déjà 4 médailles sur 4 courses, elle est partie pour imiter Marie Dorin-Habert ou bien Laura Dahlmeier, qui avaient remporté une médaille sur chaque compétition à Holmenkollen et à Hochfilzen. À noter que Marte Olsbu Roeiseland n’est pas encore certaine de participer au relais mixte simple e jeudi en compagnie de Johannes Boe. Les coachs hésitent encore avec Tiril Eckhoff, même si une tendance semble se dégager.

Hanna Öberg se console avec du cristal

Championne du monde en titre, la suédoise voit sa couronne lui filer entre les doigts et échoue une nouvelle fois au pied du podium. Comme Dorothea Wierer et Marte Olsbu Roeiseland, Hanna Öberg tirera à 18/20, reléguée à 23 secondes de la médaille de bronze au final. De la déception forcément, mais qui sera un peu gommé par l’obtention du petit globe de la spécialité. Son deuxième petit globe en carrière après celui de la mass-start la saison dernière.

Les bleues ne trouvent pas la solution

Ça ne passe toujours pas pour les filles de Fred Jean et Franck Badiou. Une nouvelle course compliquée sur le pas de tir, et forcément sur un individuel ou la cible manquée équivaut à une minute de pénalité, ça se paie cash. Elles ont toutes laissé passer leurs chances dès le premier tir. Justine Braisaz, en tête du classement de l’individuel avant cette course, termine seulement 19e avec 4 erreurs. Célia Aymonier (16/20) prend la 28e place. Julia Simon 31e (15/20) et Anaïs Bescond 52e (16/20) complètent le maigre bilan bleu.

Les françaises n’ont plus que deux courses pour sauver leurs mondiaux.

Résultats complets :
indiv-dammes

Crédit photo : Maxppp

Auteur

Romain LB

Romain LB

Créateur du groupe Facebook Martin Fourcade Live et co-fondateur de Biathlon Live

Commenter