fbpx
IBU Cup

Sjusjoen – Karoline Erdal entre les bourrasques

Toujours dans des conditions compliquées, la norvégienne Karoline Erdal s’est imposée aujourd’hui sur le sprint de Sjusjoen malgré trois erreurs. L’américaine Kelsey Joane Dickinson et l’expérimentée allemande Maren Hammerschmidt complètent le podium.

Comme pour les hommes en fin de matinée, le sprint dames a été grandement perturbé par les rafales qui sévissent aujourd’hui à Sjusjoen. Des conditions de tirs rendues difficiles avec une nouvelle fois zéro sans faute à l’arrivée. L’allemande Janina Hettich ira même tourner à dix reprises sur l’anneau de pénalité !

Malgré trois erreurs au tir et un 28e temps de ski, c’est bien Karoline Erdal qui s’impose sur cette première course féminine de l’hiver. La norvégienne de 22 ans a dû se faire mal jusqu’au bout pour décrocher ce succès à domicile. L’américaine Kelsey Joane Dickinson (8/10) et Maren Hammerschmidt (6/10), qui espère rapidement remonter en Coupe du Monde, ne finissent qu’à 6.6 et 7.6 secondes de la gagnante du jour. L’allemande signe par ailleurs le meilleur temps de ski à l’arrivée.

Rentrée compliquée pour les françaises

Comme pour les garçons, les éléments ont été plus forts que les françaises qui ont malheureusement été contraintes de visiter l’anneau de pénalité à plusieurs reprises. Myrtille Bègue première tricolore, intègre tout juste le top 20 avec 3 fautes. Suivent, Camille Bened (36e, 4/10), Gilonne Guigonnat (40e, 5/10), Lou Jeanmonnot (43e, 6/10) et Sophie Chauveau (46e, 4/10). À noter comme point de satisfaction, de très bons temps de ski.

Prochaines courses samedi avec de nouveau des sprints !

Classement complet :

BT_C73P_V1-1

Crédit photo : Berit Roald

Auteur

Romain LB

Romain LB

Créateur du groupe Facebook Martin Fourcade Live et co-fondateur de Biathlon Live

1 Commentaire

  • Je bloque sur la phrase :

    de très bon temps de ski ? la plupart des femmes top 20 ont fait plus de faute que Myrtille ? idem pour lou ?
    A moins que c’est le temps de tir qui a été particulièrement long pour les françaises

    Merci pour l’article

Commenter