fbpx
Divers

Quand personne ne croyait en Marte Olsbu Roeiseland

Invitée du podcast de Tiril Eckhoff et Ingrid Tandrevold, Marte Olsbu Roeiseland a partagé une sacrée anecdote sur ses débuts dans le biathlon.

La plus belle des réponses

Marte Olsbu Roeiseland, 30 ans, fait partie du gratin du biathlon mondial depuis quelques années à présent. Dans le top 5 féminin depuis trois hivers, elle a terminé à la deuxième place du général en mars dernier, derrière sa coéquipière Tiril Eckhoff. En février 2020, elle réussira l’exploit de décrocher une médaille sur chaque course lors des Mondiaux d’Anthlolz. Tout simplement du jamais vu. Neuf victoires individuelles au compteur, la Scandinave a un palmarès bien fourni, en attendant peut-être une nouvelle razzia, cette fois-ci olympique, à Pékin en février. Mais rien ne laissait présager une telle carrière de sa part.

Dans le podcast Kant Ut, animé par ses coéquipières Tiril Eckhoff et Ingrid Tandrevold, la championne norvégienne a évoqué ses débuts difficiles, son désamour même pour le biathlon.

Crédit photo : Kevin Voigt

Marte Olsbu Roeiseland s’est lancée dans le sport tardivement avec une première pratique du biathlon à 14 ans. Sans aucune ambition sportive et sans réelle orientation scolaire, elle choisit cette discipline, sans la connaître et surtout parce que ça lui permet de quitter le foyer familial. Ses premiers pas dans un sport qu’elle ne portait pas dans son cœur seront difficiles et sans pitié pour la jeune scandinave, dernière de sa section.

Son coach, Roger Grubben, ne croyait pas un seul instant en son potentiel à l’époque : “Travaille bien mais pas assez préparée. Ne possède pas les qualités essentielles à la pratique du biathlon.”

Touchée mais pas abattue, Marte Olsbu Roeiseland lui répondra une dizaine d’années plus tard en devenant l’une des meilleures biathlètes du monde. Aujourd’hui, Roger Grubben est toujours son entraîneur et leur collaboration fonctionne à merveille malgré des débuts chaotiques.

Crédit photo : Kevin Voigt