fbpx
Divers

Martin Fourcade : “Johannes m’a rendu meilleur”

Martin Fourcade - Getty Images

Invité de RTL, Martin Fourcade est notamment revenu sur sa grande rivalité avec Johannes Boe et sur le moment qui a fait pencher la balance dans son choix de mettre un terme à sa carrière.

Martin Fourcade, Johannes Boe : duel au sommet

Élu sportif français de l’année 2020 selon un sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Winamax, Martin Fourcade s’est également vu offrir il y a quelques jours le Trophée d’Honneur de RTL pour l’ensemble de son œuvre.

Invité de la station radio pour la remise de son prix, le jeune retraité est revenu sur quelques moments qui ont marqué sa carrière. Il a notamment évoqué cette incroyable rivalité, mais saine, avec le Norvégien Johannes Boe. Un duel franco-norvégien au sommet qui a rythmé ses derniers hivers et qui lui a permis de devenir meilleur biathlète qu’il ne l’avait jamais été.

“C’est un adversaire remarquable. Nous avons eu des combats magnifiques. On a quatre années au plus haut niveau tous les deux. Plutôt en ma faveur les deux premières puis en sa faveur les deux suivantes.”

Crédit photo : IBU

“Je retiens cette année 2018 où il me pousse dans mes retranchements les plus profonds. Ça ne se joue à pas grand-chose pour le classement général et sur les Jeux de PyeongChang. Un adversaire qui m’a poussé à être meilleur, qui m’a rendu meilleur. Tout en conservant cette humanité. Une relation simple d’homme à homme malgré l’adversité. C’est une belle rencontre dans une carrière.”

22 février 2020 : le jour où tout a basculé

Le 14 mars, après une 83e et dernière victoire, Martin Fourcade rangeait définitivement les skis et la carabine au placard. Le quintuple champion olympique tournait la page après plus de dix années passées au plus haut niveau. Si la décision de mettre un terme à sa carrière lui trottait dans la tête depuis les Jeux de PyeongChang 2018, finalement, tout s’est fait naturellement. Le titre mondial du relais hommes à Antholz 19 ans après, les pleurs dans l’aire d’arrivée. Totalement submergé par l’émotion ce 22 février, le Catalan a su que c’était le bon moment de plier bagage et de débuter une nouvelle vie…

“Une décision pas difficile. Elle s’est finalement imposée à moi-même. Je la prends le jour du relais aux Mondiaux d’Anterselva dans l’aire d’arrivée quand je réponds aux questions de Tangi Kerhoas (la chaîne l’Équipe) qui m’évoque ce titre mondial en relais, 20 ans après le premier titre de l’équipe de France à Pokljuka. Ce moment-là, j’ai vraiment eu un flash. Je me retrouve dans le canapé de mes parents en train de regarder le JT, de voir une brève sur le titre mondial des Français.”

Simon Desthieux, Martin Fourcade, Émilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet sacrés champions du monde de relais hommes à Antholz. Crédit photo : IBU

“Toutes mes années sont remontées d’un coup comme un gros flash et c’est ce jour-là que j’ai compris. Je me suis mis à pleurer parce que je me suis rendu compte qu’il fallait que je profite de ces derniers instants en tant que biathlète parce que cette aventure touchait à sa fin.”

Vous pouvez retrouver l’intervention complète de Martin Fourcade sur RTL ICI.

Crédit photo : Getty Images

Commenter